«Dans la monarchie républicaine, le président est infaillible!»

FrancePour Jean Garrigues, historien spécialiste de la Ve république, les Français aiment les présidents infaillibles. Avouer ses fautes n'est peut-être pas bon calcul.

L'ancien président de la République Nicolas Sarkozy.

L'ancien président de la République Nicolas Sarkozy. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

A Paris, le livre de Nicolas Sarkozy est déjà sur toutes les lèvres. «La France pour la vie», chez Plon, ne sera pourtant en librairie que lundi prochain. Mais les bonnes feuilles dans le Figaro et des fuites ont permis à beaucoup de titres de presse de faire état de son contenu. Nicolas Sarkozy fait ainsi le bilan de son quinquennat. Il dit notamment regretter le bouclier fiscal, le maintien des 35 heures, le yacht de Bolloré et le «casse-toi, pauvre c…» qui a «abaissé la fonction présidentielle».

Nicolas Sarkozy n’entend pas remettre en cause le mariage pour tous, s’il venait à se représenter à la présidentielle 2017. Sujet sur lequel il reste elliptique, quand bien même il élabore un projet pour la France. Interview de Jean Garrigues, professeur d’histoire contemporaine et auteur des «Hommes providentiels» (Seuils) et grand spécialiste de la Ve république.

Le livre, est-ce le passage obligé pour un homme politique en France ?

Jean Garrigues : Il est vrai que la plupart des hommes politiques ont eu recours à ce type d’ouvrages. Le Général de Gaulle avait publié ses mémoires de guerre avant son retour. Et Valéry Giscard d'Estaing a publié deux tommes de son « Le Pouvoir et la Vie ». Effectivement, on peut dire que dans une société très marquée par le livre, publier un livre bilan est un rituel présidentiel.

Les contextes ne sont pas identiques !

En effet, cette fois, le livre paraît à une année d’une élection présidentielle où l’on pressent que l’auteur va se présenter. On savait que Giscard n’allait pas se présenter. Il y a dans ce livre de Nicolas Sarkozy manifestement une stratégie présidentielle.

Est-ce une manière de se purger de ses fautes, de passer au confessionnal de l’opinion publique ?

La fonction de régénération pour se retrouver blanchi devant ses concitoyens est évidente. L’idée de la contrition est intéressante dans une société française marquée par le catholicisme. Mais elle entre aussi en contradiction avec la spécificité de la monarchie républicaine. Car le président de la république acquiert une espèce d’infaillibilité. Avouer ses erreurs lors du quinquennat n'est pas très présidentiel…

Que nous dit l’histoire de la Ve République ?

Si on se réfère aux précédents historiques, on peut douter de la réaction de l’opinion publique. Quand le Général de Gaulle a été désavoué par le référendum de 1969, il en a tiré la conclusion qu’il devait se retirer. L’histoire le crédite de cette cohérence. Quand Lionel Jospin est battu au 1er tour de la présidentielle en 2002, il fait son mea culpa et se retire de la politique. Ce que la plupart des électeurs de gauche ont condamné. Car ils se sont sentis abandonnés en rase-campagne. Il n’est pas du tout évident que cet exercice de contrition lui soit crédité.

Mais lors d’un retour, n’est-ce pas toujours un plus ?

Les précédents retours – celui du Général de Gaulle et dans une moindre mesure celui de Jacques Chirac – se sont fait en réponse à une envie collective. Aujourd’hui même dans son camp, on constate qu’il n’y a pas d’envie de Nicolas Sarkozy. Ce livre est donc avant tout un moyen de communication pour combler un déficit de notoriété. Les électeurs vont-ils apprécier cet exercice qui reste incomplet!

Incomplet, pourquoi?

Puisque ce livre se veut un exercice de transparence, il devrait aussi l’être sur les intentions de Nicolas Sarkozy. Va-t-il se présenter à la primaire des Républicains, veut-il briguer un nouveau mandat de président en 2017? Il aurait, selon moi, tout intérêt à crédibiliser son discours au plus vite en mettent tout en cohérence.

Créé: 22.01.2016, 16h29

Articles en relation

«La France pour la vie», les bonnes feuilles à la loupe

Livre Plusieurs médias français livrent leurs impressions et publient les «bonnes feuilles» de l'ouvrage de Nicolas Sarkozy à paraître lundi. Plus...

Sarkozy tente de se relancer avec un livre

France Nicolas Sarkozy, plombé par de très mauvais sondages, décrypte ses «erreurs» et «réussites» dans un ouvrage. Plus...

Juppé creuse l'écart avec Sarkozy pour la primaire

Présidentielle française Selon un sondage publié dimanche, Alain Juppé est cité par 38% des personnes interrogées qui se disent certaines d'aller voter contre 29% crédité à l'ex-chef de l'Etat. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.