Le monde dans le noir pour «Earth Hour»

Changement climatique Des monuments du monde entier sont restés une heure dans l'ombre pour sensibiliser au réchauffement climatique.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

De l'Opéra de Sydney à la Tour Eiffel en passant par l'Acropole, de nombreux monuments à travers le monde ont été plongés dans l'obscurité pendant une heure samedi pour l'«Earth Hour», opération planétaire désormais rituelle d'extinction des lumières destinée à mobiliser contre le changement climatique et pour la sauvegarde de la nature.

Shanghai Tower, Victoria Harbour à Hong Kong, tour Burj Khalifa de Dubai, place Rouge, pyramides égyptiennes, basilique Saint-Pierre, Big Ben, Empire State Building... d'innombrables sites, monuments et bâtiments dans 180 pays ont éteint les uns après les autres leurs feux entre 20h30 et 21h30 locales, au fil des fuseaux horaires.

Et la Suisse ?

En Suisse également plusieurs villes participent à l'Earth Hour. En Suisse romande, le Jet d'eau et la rade de Genève, les cathédrales de Fribourg et Lausanne seront éteintes pendant une heure. Les châteaux de Bellinzone ou encore le pont de la chapelle à Lucerne figurent aussi sur la liste des bâtiments éteints pour cette action mondiale.

Organisée par le WWF, cette mobilisation citoyenne, qui propose aussi à tout un chacun de faire la même chose, célèbre sa 13e édition. «Nous sommes la première génération à savoir que nous détruisons le monde. Et nous pourrions être la dernière à pouvoir y faire quelque chose», indique l'ONG. «Nous avons les solutions, nous avons juste besoin de faire entendre nos voix».

Dermot O'Gorman, directeur du WWF en Australie, a indiqué à l'AFP que l'opération consistait pour «des centaines de millions de personnes à travers le monde à montrer que non seulement nous avons besoin d'une action urgente sur le changement climatique mais aussi que nous devons protéger notre planète». Des dizaines d'entreprises dans le monde ont annoncé qu'elles se joindraient au mouvement.

Une opération qui fête ses 12 ans

En 2007, Sydney lançait cette opération inédite destinée à interpeller les pouvoirs publics. Depuis, le mouvement a pris dans le monde entier, tandis que le réchauffement climatique s'accentue sous l'effet de gaz à effet de serre à des niveaux d'émissions et de concentrations record.

L'an dernier, près de 7'000 villes de 187 pays avaient éteint leurs édifices emblématiques, de Singapour à Honolulu, en passant par Sydney, Moscou, ou Washington, selon les organisateurs.

Plusieurs grands rendez-vous s'annoncent en 2020, dont la conférence de l'ONU sur la biodiversité en Chine et le Congrès de l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) en France.

Selon le dernier rapport «Planète vivante», publié par le WWF en 2018, de 1970 à 2014, les populations de vertébrés -- poissons, oiseaux, mammifères, amphibiens et reptiles -- ont chuté de 60% au niveau mondial. Un déclin de 89% dans les tropiques, en Amérique du Sud et centrale. (afp/nxp)

Créé: 30.03.2019, 16h14

Articles en relation

Greta Thunberg mobilise en masse à Berlin

Climat Des milliers de jeunes manifestaient contre le réchauffement climatique, vendredi matin à Berlin avec la Suédoise Greta Thunberg. Plus...

Les vendeurs de pétrole se plient au défi climatique

Lausanne Réunis à Lausanne, les chefs de file du monde du négoce révèlent comment ils comptent tirer parti de la transition énergétique. Plus...

«L’angoisse climatique est une invention des médias»

Interview La défaite cuisante de l’UDC à Zurich présage-t-elle de mauvais résultats en Romandie? Oskar Freysinger assure que non. Plus...

Douceur exceptionnelle en Alaska

Réchauffement climatique L'Alaska a connu en février et en mars des températures dépassant par endroits de plus de 15°C les normales saisonnières. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.