Monsanto cherche à alléger sa condamnation

Procès RoundupCondamné à payer 290 millions de dollars à un jardinier en Californie, Monsanto tente de faire baisser la facture.

Un jury de San Francisco avait condamné le groupe à verser quelque 290 millions de dollars à Dewayne Johnson (photo).

Un jury de San Francisco avait condamné le groupe à verser quelque 290 millions de dollars à Dewayne Johnson (photo). Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le géant agrochimique Monsanto a plaidé mercredi devant un tribunal de Californie pour la réduction des dommages-intérêts auxquels il a été condamné en août en raison d'un cancer provoqué par son herbicide controversé, le Roundup.

Un jury de San Francisco avait condamné le groupe à verser quelque 290 millions de dollars à un jardinier pour ne pas l'avoir informé de la dangerosité de son herbicide au glyphosate.

Dans des requêtes déposées après ce jugement historique, Monsanto a exhorté la magistrate d'un tribunal supérieur, Suzanne Bolanos, à annuler la partie des dommages-intérêts infligée pour l'exemple, soit 250 millions de dollars, en faisant valoir qu'un nouveau procès était justifié. Cette juge a mis sa décision en délibéré, sans préciser la date à laquelle elle rendrait sa décision.

«Respecter le verdict»

En première instance, les jurés avaient unanimement conclu que Monsanto avait agi avec «malveillance» et que ses désherbants grand public Roundup et professionnel RangerPro avaient «considérablement» contribué à la maladie de Dewayne Johnson, qui est en phase terminale.

Ce jardinier californien, auquel a été diagnostiqué en 2014 un lymphome non hodgkinien, un cancer incurable du système lymphatique, avait affirmé avoir utilisé à plusieurs reprises une formule professionnelle du Roundup dans une école de Benicia, en Californie. Mais l'avocat de Monsanto, George Lombardi, a affirmé mercredi devant le tribunal que les preuves présentées au procès n'étayaient pas la condamnation, et qu'un avocat de M. Johnson avait eu tort d'exhorter les jurés à donner une leçon à l'entreprise.

«Le message qui avait été envoyé à ce jury était qu'il fallait regarder au-delà du cas de M. Johnson et qu'on pouvait aborder des sujets qui soi-disant intéressent la société», a déclaré Me Lombardi devant le tribunal. «Nous avons un jury qui a bien compris et qui a bien agi», a déclaré l'avocat de M. Johnson, Michael Miller. «Nous devons respecter le verdict», a-t-il ajouté, en présence du plaignant. (afp/nxp)

Créé: 11.10.2018, 05h03

Articles en relation

Glyphosate: Monsanto condamné, Bayer se défend

Etats-Unis Monsanto devra payer 290 millions de dollars à un jardinier atteint d'un cancer développé après usage du Roundup. Bayer, propriétaire du géant de l'agrochimie, se défend. Plus...

Roundup: Monsanto sur le banc des accusés

Etats-Unis Le procès du Roundup a démarré lundi à San Francisco. Monsanto est accusé d'avoir caché la dangerosité du produit. Plus...

Malade du cancer, il traîne Monsanto au tribunal

États-Unis Le procès de Monsanto voulu par un malade du cancer s'ouvre pour la première fois en Californie. La décision du tribunal pourrait peser dans de nombreuses autres procédures en cours. Plus...

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.