Passer au contenu principal

Moscou déploie des avions de chasse en Crimée

La Russie, qui a annexé en 2014 la Crimée, a décidé de stationner des Sukhoi SU-27 et SU-30 sur la base aérienne de Belbek. Elle craindrait des «provocations».

Depuis l'élection de Volodymyr Zelensky (à gauche) à la tête de l'Ukraine, les tensions avec la Russie de Vladimir Poutine (à droite) s'apaisent quelque peu. (Photo d'archives)
Depuis l'élection de Volodymyr Zelensky (à gauche) à la tête de l'Ukraine, les tensions avec la Russie de Vladimir Poutine (à droite) s'apaisent quelque peu. (Photo d'archives)
AFP
La Cour internationale de justice (CIJ) s'est déclarée compétente pour juger une affaire entre Moscou et Kiev. L'Ukraine accuse la Russie de financer le terrorisme en soutenant les rebelles séparatistes. (Vendredi 8 novembre 2019)
La Cour internationale de justice (CIJ) s'est déclarée compétente pour juger une affaire entre Moscou et Kiev. L'Ukraine accuse la Russie de financer le terrorisme en soutenant les rebelles séparatistes. (Vendredi 8 novembre 2019)
Keystone
Le Fonds monétaire international et l'Ukraine sont parvenus à un accord préliminaire. L'arrangement pourrait permettre à ce pays en proie à un conflit dans sa partie orientale et à d'énormes difficultés économiques de recevoir une nouvelle aide au premier semestre. (Dimanche 5 mars 2017)
Le Fonds monétaire international et l'Ukraine sont parvenus à un accord préliminaire. L'arrangement pourrait permettre à ce pays en proie à un conflit dans sa partie orientale et à d'énormes difficultés économiques de recevoir une nouvelle aide au premier semestre. (Dimanche 5 mars 2017)
Keystone
1 / 46

La Russie a décidé de déployer une dizaine de chasseurs Sukhoi SU-27 et SU-30 en Crimée de crainte d'une «provocation» ukrainienne avant la fin de l'année. Le ministère russe de la Défense a précisé lundi que ces avions de chasse seraient stationnés sur la base aérienne de Belbek.

La Russie a annexé en 2014 la Crimée, qui était ukrainienne depuis soixante ans. La tension entre Moscou et Kiev est montée d'un cran fin novembre lorsque la Russie a saisi trois navires de la marine militaire ukrainienne dans le détroit de Kertch.

Vidéo: Regain de tension entre l’Ukraine et la Russie

Une Eglise orthodoxe politisée

Le Kremlin a par ailleurs accusé lundi l'Ukraine d'avoir créé une Eglise orthodoxe nationale pour des raisons purement politiques. L'Eglise orthodoxe ukrainienne s'est choisi samedi un nouveau patriarche, officialisant le schisme avec Moscou lors d'une cérémonie comparée par le pouvoir à la rupture avec l'Union soviétique en 1991.

«En Ukraine, ce genre d'événements, ces activités schismatiques ont vraiment partie liée avec la politique», a déclaré le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov. L'établissement d'une Eglise d'Ukraine «autocéphale» (indépendante) après plus de 300 ans sous la tutelle de l'Eglise orthodoxe russe a été autorisé en octobre dernier par le Patriarcat oecuménique de Constantinople.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.