Le chef de l'EI serait vivant et soigné en Syrie

Moyen-OrientAbou Bakr al-Baghdadi aurait été blessé dans des raids aériens. La Russie a été incapable de confirmer sa mort en juin 2017.

Abou Bakr al-Baghdadi n'a pas été tué dans les raids russes, affirment les autorités irakiennes.

Abou Bakr al-Baghdadi n'a pas été tué dans les raids russes, affirment les autorités irakiennes.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Un haut responsable du ministère irakien de l'intérieur affirme que le chef du groupe Etat islamique (EI), Abou Bakr al-Baghdadi, est vivant. Il serait soigné dans un hôpital de campagne dans le nord-est de la Syrie après avoir été blessé dans des raids aériens.

«Nous avons des informations indubitables et des documents de sources au sein de l'organisation terroriste selon lesquelles (Abou Bakr) est toujours vivant et se cache dans la région de la Jaziré», a déclaré le directeur général du département du renseignement et du contre-terrorisme, Abou Ali al-Basri, cité lundi par le quotidien gouvernemental irakien As Sabah.

Selon ce responsable irakien, le chef djihadiste «souffre de blessures, de diabète et de fractures au corps et aux jambes qui l'empêchent de marcher sans assistance». Ces blessures «seraient dues à des raids aériens contre les fiefs de l'EI en Irak».

Versions contradictoires

Les autorités irakiennes ont publié la semaine dernière une liste de «dirigeants terroristes recherchés internationalement» à la tête desquels le «calife» autoproclamé de l'EI apparaît sous son vrai nom, Ibrahim Awad Ibrahim Ali al-Badri al-Samarraï, né en 1971.

Le 16 juin, la Russie avait dit avoir probablement tué Abou Bakr al-Baghdadi dans un raid fin mai de son aviation près de Raqa en Syrie. Elle avait ensuite souligné qu'elle continuait de vérifier s'il était bien mort.

Le 1er septembre, un haut responsable militaire américain avait affirmé pour sa part que le chef de l'EI était sans doute encore en vie et se cachait probablement dans la vallée de l'Euphrate, dans l'est de la Syrie. (ats/nxp)

Créé: 12.02.2018, 13h54

Articles en relation

L'ONU appelle à une désescalade en Syrie

Guerre en Syrie Après une journée de raids israéliens en Syrie, le secrétaire général de l'ONU appelle a une désescalade immédiate des tensions. Plus...

Israël frappe des cibles syriennes et «iraniennes»

Guerre Israël a mené samedi une série d'attaques aériennes en Syrie. Tsahal y a perdu un de ses appareils F16. Washington soutient le geste, Moscou s'inquiète. Plus...

L'ONU planche sur une trêve de 30 jours en Syrie

Résolution Suède et Koweit tentent de faire examiner par le Conseil de sécurité une résolution visant une trêve d'un mois à des fins humanitaires. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.