Passer au contenu principal

Défié par Daech, le mollah Omar lorgne Kaboul

Face à la menace de l’Etat islamique, le chef des talibans se dit favorable aux pourparlers de paix avec le gouvernement.

Le mollah Omar, chef borgne des talibans afghans.
Le mollah Omar, chef borgne des talibans afghans.
DR

Donné pour mort plusieurs fois depuis sa fuite rocambolesque à moto devant les Américains en janvier 2002, réfugié dans la clandestinité au Pakistan pour d’autres, le mollah Omar, le chef borgne des talibans afghans, vient de ressortir de l’ombre.

Dans un long message diffusé mercredi sur le site officiel des rebelles, celui qui fut à la tête de l’Emirat islamique d’Afghanistan de 1996 à 2001 donne son accord aux pourparlers de paix engagés la semaine dernière au Pakistan entre le gouvernement de Kaboul et une délégation de talibans.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.