Passer au contenu principal

Les Iraniens votent pour le 2e tour des législatives

Les alliés du président Hassan Rohani espèrent confirmer au second tour du scrutin.

L'assemblée sera probablement composée de députés réformateurs favorables à Hassan Rohani et de conservateurs.
L'assemblée sera probablement composée de députés réformateurs favorables à Hassan Rohani et de conservateurs.
Archives, Reuters

Les Iraniens votaient vendredi pour le second tour des élections législatives. Les réformateurs et modérés espèrent l'emporter pour former une assemblée favorable à la politique d'ouverture du président Hassan Rohani.

Les bureaux ont ouvert à 08h00, soit 05h30 en Suisse, pour ce scrutin qui se déroule dans 21 provinces et 55 circonscriptions à travers le pays. Il a lieu dans plusieurs grandes villes comme Tabriz, au nord-ouest, Shiraz, au sud, ou Ahvaz, au sud-ouest.

Défaite des ultraconservateurs

Quelque 17 millions d'électeurs sont appelés à voter, contre 55 millions au premier tour du 26 février. Ils éliront 68 des 290 députés du Parlement. Les électeurs étaient cependant peu nombreux deux heures après l'ouverture des bureaux à Robat Karim, une ville populaire du sud-ouest de Téhéran.

La plupart des ultraconservateurs ayant perdu au premier tour, la tendance est à la formation d'une assemblée composée majoritairement de députés réformateurs pro-Rohani, ainsi que de conservateurs pragmatiques plus conciliants à l'égard de la politique du président.

Issue incertaine

Selon les médias, les conservateurs disposent de plus de candidats que les réformateurs pour ce second tour. L'issue du scrutin reste toutefois incertaine, la participation étant en général moins forte pour le second tour. Elle avait été de 62% le 26 février.

221 députés ont été élus dès le premier tour, dont 103 conservateurs et 95 réformateurs et modérés ainsi que 14 indépendants dont la tendance politique n'est pas clairement définie, selon un décompte de l'AFP. Les trente sièges de Téhéran, auparavant tous détenus par les conservateurs, ont été gagnés par les réformateurs et modérés (ou alliés) soutenant la politique d'ouverture du président Rohani.

Le guide suprême, l'ayatollah Ali Khamenei, et le président Rohani ont appelé les électeurs à voter massivement pour ce second tour. Les résultats définitifs devraient être annoncés samedi, selon le ministère de l'Intérieur, ou au plus tard dimanche.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.