Israël ferme le bureau d'un cartographe palestinien

JérusalemAccusé de travailler pour les services de sécurité palestiniens, le cartographe Khalil Toufakji a été arrêté brièvement. Son centre d'étude de Jérusalem-Est annexé, a été fermé.

En 1991, Khalil Toufakji, le cartographe palestinien a dressé la carte de la colonisation en Cisjordanie

En 1991, Khalil Toufakji, le cartographe palestinien a dressé la carte de la colonisation en Cisjordanie Image: Capture d'écran @francetvinfo

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La police israélienne a fait fermer mardi un centre d'étude palestinien et brièvement arrêté son directeur, le célèbre cartographe Khalil Toufakji, l'accusant de travailler pour le compte des services de sécurité palestiniens.

Luba Samri, porte-parole de la police israélienne, a fait état de la fermeture pour six mois d'un bureau «dépendant de, et financé par, l'Autorité palestinienne», interdite d'activité politique et culturelle à Jérusalem-Est, la partie palestinienne de la Ville sainte, occupée par Israël.

Suivre les ventes de terres à des juifs

Elle a accusé M. Toufakji d'être «en lien permanent avec les services de sécurité palestiniens pour suivre les ventes de terres à des juifs, le cadastre des biens palestiniens à Jérusalem et les aménagements territoriaux réalisés par Israël».

Le cadastre est une question particulièrement sensible pour les Palestiniens qui accusent Israël de tenter de judaïser Jérusalem-Est, où vivent actuellement 200'000 colons. Vendre sa maison ou ses terres à des colons peut, selon la loi palestinienne, être puni de la peine capitale.

Cartographie les Territoires palestiniens

Le ministre israélien de la Sécurité intérieure Gilad Erdan a accusé M. Toufakji de prendre part «au plan de l'Autorité palestinienne visant à saper la souveraineté (israélienne) sur Jérusalem et à terroriser les Arabes vendant des biens immobiliers à des juifs».

Depuis des décennies, M. Toufakji cartographie les Territoires palestiniens, occupés depuis 50 ans par l'armée israélienne. Il fait autorité dans le domaine et est régulièrement cité par les experts et les journalistes internationaux.

Il a mené pendant longtemps ses activités au sein de la Maison d'Orient, qui a été un centre névralgique de la culture palestinienne à Jérusalem chapeauté par l'Organisation de libération de la Palestine (OLP). L'institution a été fermée en 2000 par Israël, mais M. Toufakji a poursuivi ses activités à Jérusalem-Est.

Dans l'après-midi, sa famille a annoncé à l'AFP qu'il avait été relâché par les autorités israéliennes, ce qu'a confirmé la police israélienne.

Le numéro deux de l'OLP, Saëb Erakat, a dénoncé «une nouvelle tentative israélienne d'en finir avec la présence palestinienne à Jérusalem», tandis que le gouvernement palestinien a accusé Israël de mener une «escalade contre les institutions palestiniennes à Jérusalem».

Israël, qui occupe Jérusalem-Est depuis 1967 et l'a annexée ensuite, considère tout Jérusalem comme sa capitale indivisible alors que les Palestiniens veulent faire de Jérusalem-Est la capitale de l'Etat auquel ils aspirent. Le statut de Jérusalem est l'une des questions les plus épineuses en vue d'un règlement du conflit israélo-palestinien. (afp/nxp)

Créé: 14.03.2017, 17h23

Galerie photo

Israël-Palestine: le conflit sans fin (Octobre 2015-avril 2018)

Israël-Palestine: le conflit sans fin (Octobre 2015-avril 2018) Depuis la proclamation de l'Etat d'Israël en 1948, Palestiniens et Israéliens n'ont jamais vécu en paix. La résolution 242 de l'ONU qui demande le retrait des territoires occupés (1967), n'est pas respectée.

Articles en relation

L'État hébreu ferme ses frontières aux étrangers trop critiques

Israël Une loi interdit désormais l’entrée dans le pays aux étrangers qui appellent au boycott d’Israël ou de ses colonies. Plus...

Israël interdit d'entrée les partisans de son boycott

Proche-Orient La Knesset a voté lundi pour interdire l'entrée sur le territoire à ceux qui militent contre son boycott international. Plus...

Israël-Palestine: trois alternatives à un Etat palestinien

Proche-Orient Donald Trump ne défendra pas la «solution des deux Etats», Israël et Palestine. C’est un tournant historique. Plus...

Trump s'éloigne de la solution à deux Etats

Israël-Palestine Donald Trump a appelé mercredi Israël et les Palestiniens à faire des compromis pour trouver un accord de paix. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.