Passer au contenu principal

Khashoggi, l’ami des princes, devenu trop dangereux pour l’Arabie saoudite

Ancien compagnon de route des djihadistes, le journaliste était devenu le pourfendeur du pouvoir de Mohammed ben Salmane.

Jamal Khashoggi au Forum de Davos, en janvier 2011. Ses critiques lui auront sans doute coûté la vie, même s’il n’a jamais été un dangereux opposant révolutionnaire.
Jamal Khashoggi au Forum de Davos, en janvier 2011. Ses critiques lui auront sans doute coûté la vie, même s’il n’a jamais été un dangereux opposant révolutionnaire.
AP PHOTO/VIRGINIA MAYO

Ce récit sur le parcours Jamal Khashoggi a été publié une première fois le 10 octobre 2018, quelques jours après sa mort.

Ce mercredi 26 juin 2019, un rapport de plus de 100 pages qui implique le prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane, surnommé «MBS», dans la mort du journaliste est présenté à la Commission des droits de l’homme à Genève, en présence de Hatice Cengiz, sa fiancée.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.