«Il est temps de réformer l’enseignement du Coran»

Lutte antiterroristePour lutter contre l’extrémisme, le cheikh d’Al-Azhar appelle les pays musulmans à améliorer leurs programmes scolaires.

Le cheikh Ahmed al-Tayeb, le grand imam de l’Université d’Al-Azhar au Caire, est l’un des guides les plus respectés de l’islam sunnite.

Le cheikh Ahmed al-Tayeb, le grand imam de l’Université d’Al-Azhar au Caire, est l’un des guides les plus respectés de l’islam sunnite. Image: Anadolu Agency

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L’extrémisme religieux est, entre autres, le résultat d’«un cumul historique de tendances excessives inhérentes à notre patrimoine, nées d’une mauvaise interprétation du Coran et de la Sunna (paroles et actes du prophète Mohamed)». Ces propos entendus dimanche à l’occasion de l’ouverture de la conférence sur «l’islam et la lutte antiterroriste» à La Mecque, en Arabie saoudite, ont été tenus par le cheikh Ahmed al-Tayeb, le grand imam de l’Université d’Al-Azhar au Caire, un des guides les plus respectés de l’islam sunnite.

Pour lutter contre l’extrémisme religieux, cheikh al-Tayeb appelle les pays musulmans à réformer leurs programmes scolaires. Selon le responsable du prestigieux centre d’études égyptien, qui condamne fermement «les pratiques sauvages et barbares» de groupes terroristes tels que l’organisation Etat islamique (Daech), une mauvaise lecture des textes a fait le lit d’«insupportables interprétations de l’islam».

«Tant que nous n’aurons pas maîtrisé, dans nos écoles et universités, cette tendance à accuser des musulmans d’infidèles, il n’y aura point d’espoir pour que notre nation se ressaisisse et retrouve son unité», a-t-il ajouté.

Ces déclarations de cheikh al-Tayeb succèdent à d’autres discours d’une extrême fermeté. Début février, au lendemain de la diffusion par des membres de Daech d’une vidéo montrant l’exécution atroce de Maaz al-Kassasbeh, un pilote jordanien ayant pris part aux frappes aériennes de la coalition contre les extrémistes en Syrie, al-Tayeb avait affirmé que les djihadistes méritaient d’être tués ou crucifiés.

«Le terrorisme nuit à l’image de l’islam et des musulmans dans le monde et représente un danger pour l’ensemble de notre communauté», a pour sa part souligné dimanche le roi d’Arabie saoudite Salman ben Abdelaziz. Dans un message adressé aux participants à la conférence internationale, le monarque a appelé à «une stratégie islamique collective» pour lutter efficacement contre ce fléau.

Organisé par la Ligue du monde islamique, ce séminaire de trois jours réunit près de 400 politiques, experts, penseurs et universitaires, qui doivent débattre, notamment, de la «définition du terrorisme à travers la Charia (la loi islamique) et la vision internationale» ainsi que de la question de «l’instrumentalisation de la religion dans le terrorisme».

Créé: 23.02.2015, 21h07

Articles en relation

La mosquée du Caire appelle à «crucifier les terroristes»

Etat islamique Al-Azhar, plus ancienne et respectée mosquée d’Égypte, lance un appel à attaquer les «terroristes» de l'Etat islamique, mercredi 4 février. Plus...

«Aujourd’hui, l’islam est à la croisée des chemins»

Genève internationale Nabil Malek a choisi le roman policier pour proposer une vision inédite des chambardements qui agitent le monde musulman. Plus...

Une association de promotion du Coran naît à Berne

RELIGION «Qoranona», une association de promotion du Coran, a été inscrite cette semaine au registre du commerce à Berne par le Conseil central islamique suisse et un citoyen qatari. Plus...

Pour Daech, les femmes doivent rester à la maison

Djihad Un guide diffusé par le groupe Etat islamique à destination des femmes contredit les images de la musulmane combattante. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 22 août 2019
(Image: Bénédicte ) Plus...