Passer au contenu principal

«Ils ont transformé notre mariage en bain de sang»

L’explosion d’une bombe portée par un adolescent a tué au moins 51 personnes, en majorité des Kurdes, à Gaziantep.

Dimanche, la douleur des familles endeuillées par l’attentat s’est mêlée à la colère contre le gouvernement turc, accusé de ne pas avoir protégé la communauté kurde du Turquie.
Dimanche, la douleur des familles endeuillées par l’attentat s’est mêlée à la colère contre le gouvernement turc, accusé de ne pas avoir protégé la communauté kurde du Turquie.
AFP

C’est un effroyable carnage qui a été commis samedi soir pendant un mariage à Gaziantep, dans le sud de la Turquie. Au moins 51 personnes ont été tuées par l’explosion d’une bombe amenée par un jeune homme qui «avait entre 12 et 14 ans et qui soit s’est fait exploser, soit portait des explosifs actionnés à distance», selon le président turc Recep Tayyip Erdogan. Le chef de l’Etat a également affirmé que l’attaque portait «probablement» la signature du groupe Etat islamique (EI, Daech selon son acronyme en arabe).

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.