Mueller veut voir Manafort condamné

Etats-UnisRobert Mueller réclame une sentence dissuasive pour Paul Manafort, qui risque jusqu'à 24 ans de prison.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le bureau du procureur spécial chargé de l'enquête russe Robert Mueller a accusé l'ancien directeur de campagne de Donald Trump, Paul Manafort, de délits répétés et délibérés. Paul Manafort a plaidé coupable de deux chefs d'accusation et doit recevoir une peine le 13 mars.

Le mémorandum du bureau de M. Mueller, publié samedi et adressé à la juge en charge de l'affaire, ne réclame pas de peine précise, mais souligne la gravité des délits du prévenu, y compris après sa mise en examen.

«Manafort a commis une série de délits pendant plus d'une décennie, jusqu'à l'automne 2018», argue le bureau du procureur. «Manafort a choisi de façon répétée et délibérée d'enfreindre la loi», poursuit-il, énumérant fraude fiscale, blanchiment d'argent, obstruction de justice, fraude bancaire et violation d'une loi sur le lobbyisme.

Mensonges

«Ses actes criminels étaient audacieux» et ont continué alors même que M. Manafort était déjà mis en examen, notamment avec une tentative de subornation de témoins. Il a menti au FBI, au procureur et à la justice, poursuivent les procureurs.

«Le comportement de Manafort après son plaider-coupable est pertinent pour sa sentence. Il reflète une persistance à commettre des délits et une absence de remords», poursuit le mémo. Le document est daté de vendredi, mais n'a été rendu public que samedi. Il contient de nombreux passages expurgés.

En conclusion, le procureur spécial appelle la juge à «prendre en compte la gravité de ce comportement» afin que la peine de prison «dissuade Manafort en particulier et tous ceux qui, en général, voudraient commettre des délits similaires».

Jusqu'à 24 ans de prison

Il était censé coopérer avec les enquêteurs, mais il est accusé d'avoir menti ensuite, notamment sur ses contacts en 2016 et 2017 avec Konstantin Kilimnik, un ancien associé lié aux services de renseignement de Moscou. Ces mensonges devraient vraisemblablement aggraver la peine de dix ans de prison maximum que son accord de plaider-coupable indiquait initialement.

L'équipe du procureur Robert Mueller, qui enquête sur une éventuelle collusion entre la Russie et la campagne de Donald Trump, avait indiqué la semaine dernière être d'accord avec l'évaluation du ministère de la Justice selon laquelle M. Manafort devrait être condamné à une peine allant jusqu'à 24 ans de prison. (ats/nxp)

Créé: 24.02.2019, 00h19

Articles en relation

L'ex-chef de campagne de Trump risque gros

Etats-Unis Accusé d'avoir menti sciemment aux enquêteurs, Paul Manafort pourrait écoper de 24 ans de prison. Plus...

L'ex-chef de campagne de Trump a menti au FBI

Etats-Unis Un juge fédéral a confirmé mercredi que Paul Manafort avait violé son accord de plaider coupable en mentant au FBI sur ses contacts avec Moscou. Plus...

Trump pourrait gracier Paul Manafort

Etats-Unis Le président américain n'exclut pas de gracier son ancien directeur de campagne, Paul Manafort, jugé coupable de fraude fiscale et bancaire. Plus...

Manafort a menti au FBI, selon le procureur spécial

Affaire russe L'ex-chef de campagne de Donald Trump a menti au FBI, enfreignant son accord avec la justice, selon Robert Mueller. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.