Passer au contenu principal

«Une multiplication des attentats était attendue»

Des djihadistes ont frappé en France, en Tunisie, au Koweït et en Somalie. Analyse avec l'islamologue Mathieu Guidère.

Un homme a été décapité dans l’Isère, à seulement 85 km de Genève; une attaque a fait au moins 37 morts à Sousse, en Tunisie; une bombe a tué 27 fidèles dans une mosquée chiite au Koweït; un assaut contre une base de l’Union africaine en Somalie a coûté la vie à des dizaines de personnes: la liste d’attentats sanglants commis par des djihadistes ce vendredi 26 juin sur trois continents est longue et effrayante. Cette vague d’attaques n’a cependant pas surpris outre mesure les spécialistes du terrorisme islamique. D’autant moins que le groupe Etat islamique (Daech) a appelé mardi à la guerre sainte contre les «mécréants».

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.