«La NBA agit comme une filiale de la Chine»

Etats-UnisLors d'un congrès sur les relations sino-américaines, le vice-président américain Mike Pence s'en est pris avec virulence à la NBA.

Le vice-président américain Mike Pence.

Le vice-président américain Mike Pence. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le vice-président américain Mike Pence a accusé jeudi la ligue nord-américaine de basket (NBA) de se comporter comme une «filiale» du «régime autoritaire» de Pékin après une polémique liée à un tweet sur Hong Kong.

Hong Kong, ex-colonie britannique rendue à la Chine en 1997 et désormais territoire autonome, est secoué depuis juin par des manifestations de plus en plus violentes, qui exigent notamment davantage de libertés civiles et d'autonomie.

«Certains des plus grands joueurs et propriétaires (de franchises) de la NBA, qui exercent quotidiennement leur droit de critiquer ce pays (les Etats-Unis), perdent leurs voix lorsqu'il s'agit des libertés et des droits d'autres peuples», a déclaré M. Pence dans un discours à Washington.

«En se mettant du côté du parti communiste chinois et en faisant taire la liberté d'expression, la NBA se comporte comme une filiale à 100% d'un régime autoritaire», a-t-il ajouté.

Le vice-président américain s'en est aussi pris avec virulence à l'équipementier Nike, «qui se présente comme un champion de la justice sociale », mais qui, quand il s'agit de Hong Kong, «préfère laisser sa conscience sociale à la porte».

Crise diplomatique

Depuis bientôt trois semaines, une grosse crise diplomatique perdure entre la Chine et la NBA, née d'un tweet de Daryl Morey, le directeur général des Houston Rockets, en soutien aux manifestants de Hong Kong.

Au début de la crise, la NBA avait indiqué dans un communiqué être «profondément déçue par les remarques déplacées» du dirigeant de la franchise texane. Mais l'institution, fustigée par des élus américains pour ces propos semblant donner raison à Pékin, avait ensuite déclaré qu'elle ne s'excuserait pas et continuerait à soutenir «la liberté d'expression».

Suite au tweet polémique, des entreprises chinoises ont suspendu leur parrainage, ainsi que les négociations des droits de diffusion avec la NBA, qui était alors en pleine tournée asiatique.

La télévision publique chinoise CCTV n'a pas diffusé mercredi (mardi soir en Amérique) les matches d'ouverture de la nouvelle saison de basket aux Etats-Unis. Il s'agit d'un événement inhabituel en Chine, qui compte de nombreux fans de la NBA. (afp/nxp)

Créé: 24.10.2019, 18h40

Articles en relation

Tensions sino-américaines à cause de la NBA

Guerre commerciale La polémique provoquée par la ligue de basket américaine impacte fortement les négociations commerciales entre Pékin et Washington. Plus...

Erdogan va finalement rencontrer Pence

Turquie Le président turc Recep Tayyip Erdogan, qui a essayé d'éviter de rencontrer le vice-président américain Mike Pence, s'est finalement résolu à un tête-à-tête. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.