Les négociations pour la coalition vont démarrer

AllemagneLes conservateurs de la chancelière allemande Angela Merkel et les sociaux-démocrates entament vendredi leurs négociations.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'objectif des deux partis allemands est de former un gouvernement de «grande coalition» avant la fin mars.

Une rencontre trilatérale entre Angela Merkel, la cheffe de la CDU, son allié bavarois conservateur (CSU), Horst Seehofer, et le dirigeant du Parti social-démocrate (SPD), Martin Schulz, est prévue pour vendredi à partir de 9h, a-t-il précisé.

Tandis que les partenaires européens de l'Allemagne commencent à s'impatienter comme du reste une partie des Allemands, les négociations vont être menées «tambour battant», selon M. Schulz. «Nous allons certainement négocier tambour battant dans les deux prochaines semaines, mais sans tomber dans quelque effervescence que ce soit», a promis M. Schulz jeudi soir.

Il a précisé entamer ces discussions «dans l'ensemble avec optimisme», le SPD s'y rendant «avec une grande détermination» pour faire aboutir un projet d'alliance qui comprenne «des accents sociaux-démocrates tels» que la direction de son parti pourra se présenter «avec bonne conscience» devant les membres du SPD. Ces derniers devront en effet se prononcer sur une grande coalition au cours d'une consultation de grande ampleur des 440'000 militants.

Feu vert

Conservateurs et sociaux-démocrates ont déjà procédé depuis début janvier de laborieuses tractations préliminaires pour préparer une «feuille de route» des réformes qu'ils comptent engager ensemble.

Les négociations qui s'ouvrent vendredi doivent permettre aux trois partis de fixer très précisément les détails de leurs projets.

La chancelière a émis le souhait de boucler ces discussions à la mi-février avant les festivités du carnaval, grand rendez-vous populaire en Allemagne.

Le gouvernement pourrait donc être constitué dans les premiers jours du printemps, soit six mois après les législatives de septembre 2017 qui ont laissé l'Allemagne sans majorité gouvernementale claire.

Le SPD a donné dimanche son feu vert à une nouvelle alliance gouvernementale avec l'Union chrétienne-démocrate (CDU) et sa branche bavaroise CSU.

Le oui du bout des lèvres des délégués sociaux-démocrates permet à Angela Merkel d'espérer enchaîner un quatrième mandat de quatre ans, même si les Allemands semblent peu convaincus par la perspective d'une nouvelle «grande coalition». (ats/nxp)

Créé: 25.01.2018, 21h25

Articles en relation

L'extrême droite préside la commission sur le budget

Allemagne Les Eurosceptiques allemands AfD ont obtenu mardi la présidence de la commission sur le budget, l'une des plus importantes à la chambre des députés. Plus...

Grande coalition en Allemagne: un pas de plus

SPD - Merkel L'Europe est rassurée. Les sociaux-démocrates allemands ont approuvé dimanche le principe d'une coalition avec Angela Merkel. Plus...

Macron déclare tout son soutien à Merkel

France - Allemagne Le président français a martelé vendredi à l'Elysée en présence de la chancelière que la France aurait «besoin» de l'Allemagne pour réformer l'Europe. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.