Le Népal se reconstruit deux ans après le séisme

Tremblement de terreLa Chaîne du Bonheur a dénombré 340 maisons et 5 écoles reconstruites grâce aux 32 millions de francs de dons.

Image prétexte

Image prétexte Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le Népal est toujours en reconstruction deux ans après les tremblements de terre qui ont secoué le pays. Les ONG suisses tirent un bilan positif de leur action sur place, qui devrait durer jusqu'à fin 2019, d'après un communiqué de la Chaîne du Bonheur mercredi.

Près de 340 maisons ont été reconstruites ou sont en cours de construction. Cinq écoles primaires et secondaires sont en passe d'être achevées, grâce aux 32 millions de francs de dons récoltés par la Chaîne du Bonheur. La reconstruction de 29 autres établissements scolaires est prévue. Des milliers de familles népalaises ont repris leurs activités agricoles et économiques.

«J'ai pu constater sur place des avancées considérables en matière de reconstruction et de relance de l'économie des ménages, malgré les difficultés et les lenteurs bureaucratiques constatées l'année dernière», explique David D'Andrès, chargé de projets pour la Chaîne du Bonheur de retour du Népal.

Collaborations locales

Les dons suisses ont financé la création de dispensaires médicaux et ont permis à plusieurs villages d'avoir de nouveau accès à l'eau. Les organisations suisses ont collaboré étroitement avec des ONG népalaises et avec les autorités locales, qui ont joué un rôle essentiel dans la reconstruction.

Des 32 millions de francs récoltés, environ un quart a été utilisé pour l'aide d'urgence dans les premiers mois qui ont suivi la catastrophe. Le reste de cette somme aura été entièrement distribué «d'ici fin 2019» pour fournir de l'aide aux populations touchées, selon David D'Andrès.

Le violent tremblement de terre qui a frappé le Népal le 25 avril 2015 et sa puissante réplique du 12 mai ont détruit plus d'un demi-million de maisons, des milliers d'écoles et de centres de santé. La vie de près de huit millions de Népalais en a été affectée, soit plus d'un quart de la population du pays. (ats/nxp)

Créé: 19.04.2017, 07h21

Galerie photo

Le Népal dévasté par deux violents séismes

Le Népal dévasté par deux violents séismes Le séisme de 7,9 du 25 avril au Népal a fait quelque 8000 victimes. Le 12 mai, le pays subissait un nouveau séisme de 7,4.

Articles en relation

Un DJ organise un concert sur l'Everest

Népal Le célèbre DJ Paul Oakenfold a donné un concert sur le «toit du monde» ce mardi, pour sensibiliser au réchauffement climatique. Plus...

Bernard Rappaz rêve d’aider les paysans népalais

Coopération Le chanvrier valaisan vient de créer une ONG qui veut diversifier les cultures au Népal. Plus...

Népal: la colère monte face à la lente reconstruction

Séisme Un an après le séisme au Népal, quatre millions de personnes vivent toujours dans des abris provisoires. Plus...

Les corps des victimes ont été retrouvés au Népal

Accident d'avion Un avion s'est écrasé mercredi dans une zone montagneuse de l'ouest du Népal, à 4900 mètres d'altitude. Plus...

Katmandou toujours menacée par un séisme

Népal La faille qui avait provoqué le tremblement de terre d'avril 2015 est toujours soumise à une forte pression, laissant présager une nouvelle catastrophe. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.