Netanyahu et Bolsonaro établissent un accord

BrésilLe Premier ministre continue sa visite dans les Amériques en rencontrant le président brésilien. Ils ont convenu un accord de coopération.

Netanyahu est un des rares dirigeants à s'être déplacé au Brésil pour l'investiture du président Bolsonaro.

Netanyahu est un des rares dirigeants à s'être déplacé au Brésil pour l'investiture du président Bolsonaro. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu et le président brésilien Jair Bolsonaro ont scellé dimanche six accords de coopération entre les deux pays. Ces ententes portent notamment sur la coopération en matière de défense, de sécurité et des technologies.

Le dirigeant brésilien d'extrême droite a été accueilli à son arrivée à l'aéroport Ben Gourion de Tel-Aviv par M. Netanyahu, l'un des rares dirigeants de premier plan à avoir fait le déplacement à Brasilia début janvier pour son investiture.

«Nous écrivons l'histoire ensemble», a déclaré le Premier ministre israélien, saluant l'ouverture d'«une nouvelle ère dans les relations entre nos deux pays». M. Bolsonaro a lui affirmé que son gouvernement «était fermement résolu à renforcer le partenariat entre le Brésil et Israël».

En quête de soutiens

En fin d'après-midi, les deux dirigeants se sont rendus au bureau du Premier ministre, à Jérusalem, pour la signature des six accords. «Le Brésil a changé. Les questions idéologiques ne sont plus pertinentes. Nous voulons intensifier notre commerce avec tout le monde», a déclaré M. Bolsonaro, juste avant la signature.

Pour M. Netanyahu, cette visite de trois jours arrive à point nommé: en pleine campagne électorale pour les législatives du 9 avril, il peut se targuer d'avoir obtenu le soutien implicite du président de la plus grande puissance d'Amérique latine.

Le Premier ministre vient déjà de remporter une victoire de taille sur le plan diplomatique, avec la reconnaissance par le président américain Donald Trump de la souveraineté d'Israël sur le plateau du Golan, conquis à la Syrie en 1967 puis annexé en 1981.

Flatter son électorat

Au lendemain de son élection fin octobre, M. Bolsonaro avait annoncé son intention de transférer l'ambassade du Brésil de Tel-Aviv à Jérusalem, même s'il s'est par la suite montré plus prudent. Ni M. Bolsonaro ni M. Netanyahu n'ont évoqué la question - du moins publiquement - depuis l'arrivée en Israël du président brésilien.

En transférant l'ambassade brésilienne, M. Bolsonaro marcherait dans les pas de M. Trump qui a déplacé l'ambassade des Etats-Unis à Jérusalem en mai dernier. Le président brésilien cherche à flatter l'électorat évangélique, qui a fortement contribué à sa victoire.

Mais un autre soutien de poids, le lobby de l'agro-négoce, craint des représailles de pays arabes, car le Brésil est le premier exportateur au monde de viande halal. M. Bolsonaro s'est donc pour l'instant abstenu de donner un calendrier précis. «Donald Trump a pris neuf mois pour décider, pour donner son dernier mot au sujet du transfert de l'ambassade», a-t-il souligné jeudi. «Peut-être que nous installerons prochainement une mission économique à Jérusalem», a-t-il ajouté.

Visite au Mur des Lamentations

MM. Netanyahu et Bolsonaro devaient dîner ensemble dimanche soir. Lundi, les deux hommes doivent se rendre au Mur des Lamentations à Jérusalem, un geste controversé. Le site de prière le plus sacré pour les juifs est situé dans la vieille ville de Jérusalem, à Jérusalem-Est.

S'y rendre avec le chef du gouvernement israélien peut apparaître comme une reconnaissance tacite de l'annexion israélienne de cette partie de la ville. Le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo est devenu en mars le premier responsable américain d'un tel niveau à faire ce geste. (ats/nxp)

Créé: 31.03.2019, 21h43

Articles en relation

Netanyahu traite Erdogan de «dictateur»

Israël - Turquie La réaction du premier ministre israélien ne s'est pas faite attendre longtemps après les accusations de racisme émises à son encontre par le président turc. Plus...

Netanyahu lance sa campagne électorale

Israël Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a lancé lundi soir la campagne électorale de son parti de droite le Likoud, sans évoquer la menace d'inculpation pour corruption pesant sur lui. Plus...

Netanyahu divise les Israéliens à Tel-Aviv

Israël Alors que des manifestants demandaient le départ du Premier ministre, ses partisans se sont également mobilisés en soutien. Plus...

Netanyahu bientôt inculpé pour corruption?

Israël Le procureur général israélien a annoncé jeudi son intention d'inculper Benjamin Netanyahu pour corruption présumée. Plus...

Netanyahu: «Nos missiles peuvent aller très loin»

Israël/Iran Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a vanté mardi la portée des missiles de son pays, dans un nouvel avertissement à l'Iran. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.