Netanyahu met en garde l'Iran

Conflit au Moyen-OrientLa mise en garde du premier ministre israélien contre Téhéran est très claire, en cas d'attaque contre l'Etat hébreu.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le premier ministre israélien, Benyamin Netanyahu a prévenu mercredi l'Iran qu'Israël répondrait de manière «retentissante» en cas d'attaque contre l'Etat hébreu.

«Quiconque nous attaque recevra une riposte retentissante», a déclaré Benyamin Netanyahou, qui s'exprimait après les tirs nocturnes de missiles iraniens sur des bases utilisées par l'armée américaine en Irak.

Cette frappe a été présentée par Téhéran comme une riposte à l'assassinat vendredi du puissant général iranien Qassem Soleimani par une frappe américaine à Bagdad.

Dimanche, à Téhéran, en pleine escalade verbale à la suite de la frappe américaine qui a tué le général, un haut responsable iranien avait notamment menacé de réduire des villes israéliennes en «poussière» si les Etats-Unis «prennent la moindre mesure après notre riposte militaire» à l'assassinat de Soleimani.

Principal ennemi

Benyamin Netanyahu a qualifié mercredi Qassem Soleimani de «terroriste en chef» et «d'architecte» de la «campagne de terreur» au Moyen-Orient, et s'est dit solidaire des Etats-Unis, lors de cette déclaration dans une conférence à Jérusalem en présence de l'ambassadeur américain en Israël, David Friedman.

Iran: immense foule en Iran pour l’enterrement de Soleimani

Israël accusait notamment Qassem Soleimani, chef de la force Qods, une unité d'élite du Corps des Gardiens de la révolution iranienne, de préparer des attaques contre l'Etat hébreu et d'être l'éminence grise d'un projet visant à convertir des roquettes du Hezbollah libanais en missiles de précision pouvant causer d'importants dommages sur son territoire.

Le premier ministre Netanyahu, qui considère l'Iran comme le principal ennemi d'Israël, a par ailleurs soutenu mercredi que les pays arabes avaient des «relations grandissantes» avec l'Etat hébreu.

Un puissant général iranien tué par les Etats-Unis en Irak

(afp/nxp)

Créé: 08.01.2020, 11h47

Galerie photo

Puissant général iranien tué par les USA en Irak

Puissant général iranien tué par les USA en Irak Le général Qassem Soleimani, émissaire iranien en Irak, a été tué dans un raid américain à Bagdad, trois jours après une attaque contre l'ambassade américaine. L'Iran dénonce une «escalade extrêmement dangereuse».

Articles en relation

Téhéran riposte en frappant des bases américaines

Irak L'Iran a tiré mercredi une vingtaine de missiles sur deux bases américaines en Irak, en représailles à l'assassinat du général Soleimani. Plus...

L'Iran «ne cherche pas l'escalade ou la guerre»

Moyen-Orient Le ministre iranien des Affaires étrangères a décrit les frappes en Irak comme des représailles «proportionnées» à l'assassinat de Soleimani. Plus...

Les funérailles de Soleimani tournent à la tragédie

Iran Une bousculade s'est produite mardi lors de la cérémonie d'adieux du général iranien Soleimani. Au moins 50 victimes sont à déplorer. Plus...

Frappes en Iran: limiter les pouvoirs de Trump?

Etats-Unis Les démocrates du Congrès américain envisagent de museler le président américain, qui a lancé des interventions militaires sans leur aval. Plus...

Exacerbation des tensions entre les USA et l'Iran

Iran Des milliers d'Iraniens rendaient hommage lundi au général Soleimani, tué par les USA. Téhéran promet des représailles, tandis que Washington pérore: l'Iran n'aura pas le nucléaire. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.