Passer au contenu principal

Norbert Hofer, ou l’extrême droite présidentiable

Face à l’indépendant Van der Bellen, le candidat du FPÖ reste le grand favori de l'élection présidentielle de dimanche.

Norbert Hofer, à gauche, et Van der Bellen, à droite, lors d'un débat télévisé.
Norbert Hofer, à gauche, et Van der Bellen, à droite, lors d'un débat télévisé.
Keystone

Faisant de lui le favori du second tour de ce dimanche, son score du premier round, le 24 avril, a provoqué un séisme politique dont les répliques ont été ressenties bien au-delà des frontières autrichiennes. Avec 35% des suffrages, Norbert Hofer a en effet réalisé le meilleur résultat de sa formation dans une élection nationale.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.