Nouveaux éléments à charge contre Ramadan

FranceLa troisième demande de remise en liberté de Tariq Ramadan a été rejetée, mardi soir, en raison de nouveaux éléments au dossier.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les juges d'instruction français ont refusé la troisième demande de mise en liberté de Tariq Ramadan après une expertise informatique à charge, a appris l'AFP. L'intellectuel musulman est incarcéré depuis sept mois pour deux viols qu'il conteste.

La version du théologien suisse de 56 ans, qui niait toute relation sexuelle avec deux plaignantes, est contredite par cette expertise de son téléphone et de son ordinateur remise lundi aux magistrats, selon une source proche du dossier, qui a confirmé des informations du Muslim Post.

«Relations consenties»

Après le refus des juges d'instruction, un juge des libertés et de la détention doit encore se prononcer dans les trois jours sur cette demande de l'intellectuel. Tariq Ramadan, qui souffre d'une sclérose en plaques dont le traitement a été jugé administrable en prison, réclame un placement sous contrôle judiciaire avec remise de son passeport suisse et une caution préalable de 300'000 euros (338'000 francs).

Confronté en juillet et en septembre à ses accusatrices dans le bureau des juges, Tariq Ramadan, qui a reconnu des relations extraconjugales consenties et des «rapports fougueux, de domination» avec d'anciennes maîtresses, avait réaffirmé n'avoir jamais entretenu de tels rapports avec les plaignantes.

Instruction pénale à Genève

Figure influente et controversée de l'islam francophone, Tariq Ramadan est accusé de viols depuis octobre 2017 par Henda Ayari, une ancienne salafiste devenue militante laïque, et par une femme surnommée «Christelle» dans les médias.

«M. Tariq Ramadan a maintenu sa position, fermement: il n'a jamais eu de relations sexuelles avec cette plaignante», avait déclaré son avocat Me Emmanuel Marsigny à la sortie d'une confrontation de plus de huit heures avec «Christelle» le 18 septembre au tribunal de Paris.

En Suisse, Tariq Ramadan est également visé par une instruction pour viol, ouverte mi-septembre à Genève après une plainte d'une femme déposée en avril. (afp/nxp)

Créé: 26.09.2018, 11h00

Galerie photo

Tariq Ramadan dans la tourmente judiciaire

Tariq Ramadan dans la tourmente judiciaire L'islamologue genevois est mis en examen pour deux viols en France où il est accusé de deux autres viols, dont l'un en réunion. Accusé également de viol en Suisse, il doit être entendu par un procureur genevois.

Articles en relation

Instruction ouverte à Genève contre Tariq Ramadan

Justice Cinq mois après la plainte d’une Suissesse contre l’islamologue, suivie d’une enquête de police, le Ministère public retient contre lui le viol et la contrainte sexuelle. Plus...

Les avocats de Ramadan réagissent vivement

Justice Tariq Ramadan est prévenu de viol et contrainte sexuelle, selon nos sources. Ses défenseurs répliquent. Plus...

Ramadan confronté durant 10 heures à une plaignante

France Visé par des plaintes pour viols, l'islamologue de 56 ans a longuement fait face à l'une de ses accusatrices françaises mardi. Plus...

Ramadan sera confronté à sa 2e accusatrice mardi

France L'islamologue suisse, Tariq Ramadan, incarcéré en France pour des faits de viols, affrontera son accusatrice «Christelle», qui avait décrit la cicatrice qu'il porte à l'aine. Plus...

Un témoin clé condamné à la prison ferme

Affaire Ramadan Un homme, dont le témoignage fragilisait la plainte d'une des accusatrices de Tariq Ramadan, a été condamné à 10 mois de prison ferme pour faux. Plus...

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.