Nouvel échange de tirs au Cachemire

IndeLa tension n'est pas retombée après une attaque de rebelles contre une base militaire indienne pendant la nuit de dimanche.

Le Cachemire a connu un brutal regain de tensions.

Le Cachemire a connu un brutal regain de tensions. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Des tirs croisés ont à nouveau opposé lundi les troupes pakistanaises et indiennes de part et d'autre de la ligne divisant la région contestée du Cachemire, a indiqué l'armée pakistanaise, après une attaque de rebelles contre une base militaire indienne pendant la nuit. Il n'a pas été fait état de victimes après ces nouveaux tirs.

Ils interviennent cinq jours après l'annonce par l'Inde de frappes qualifiées de «chirurgicales» contre des positions de rebelles séparatistes situées du côté pakistanais de la ligne de démarcation qui sépare le Cachemire indien du Cachemire pakistanais. Islamabad avait dénoncé «une agression» ayant coûté la vie à au moins deux de ses soldats.

«Après minuit, les troupes indiennes ont à nouveau tiré sans être provoquées vers la ligne de démarcation dans le secteur d'Iftikharabad, et les troupes pakistanaises ont répondu comme il se doit», a indiqué l'armée dans un communiqué lundi.

Cet échange de tirs s'est achevé à l'aube, et d'autres ont eu lieu dans les zones de Nezapir et Kailer, précise le communiqué.

Aggravation des tensions

Ces escarmouches interviennent après une attaque attribuée à des rebelles contre une base militaire indienne dimanche soir près de la ville de Baramulla, dans le Cachemire sous administration indienne, qui a coûté la vie à un soldat indien selon la police locale.

Un officier de police, Imtiyaz Hussain Mir a indiqué à la presse que deux à quatre rebelles étaient impliqués dans l'attaque, qui s'est déroulée dans une zone très peuplée.

Les tensions se sont brusquement aggravées cette semaine entre les deux puissances nucléaires après l'opération commando indienne. Celle-ci faisait suite à une attaque le 18 septembre d'une base indienne au Cachemire où 19 soldats ont trouvé la mort, la plus meurtrière dans la région depuis plus d'une décennie.

La partie du Cachemire contrôlée par l'Inde est le théâtre depuis des décennies d'une rébellion de groupes séparatistes soutenus selon New Delhi par le Pakistan.

La situation a commencé à y dégénérer en juillet, avec la mort du leader d'un groupe rebelle, suivie par des semaines de couvre-feu et de manifestations meurtrières. (afp/nxp)

Créé: 03.10.2016, 15h14

Articles en relation

Un camp militaire indien attaqué, 1 soldat tué

Cachemire L'attaque dans cette région indienne survient trois jours après des affrontements entre l'Inde et le Pakistan. Plus...

Nouveaux échanges de tirs entre l'Inde et le Pakistan

Cachemire Des tirs d'armes légères et de mortiers sont encore survenus au-dessus de la frontière pendant deux heures. Plus...

Ban Ki-moon volontaire pour une médiation

Cachemire Les tensions ont repris entre l'Inde et le Pakistan qui revendiquent ce territoire. Plus...

Villages évacués après les raids au Cachemire

Inde A terme, les habitants d'environ mille localités pourraient être déplacés sur fond de tensions avec le Pakistan. Plus...

L'Inde dit au Pakistan «d'abandonner son rêve»

Cachemire Le territoire est disputé par les deux puissances nucléaires depuis longtemps. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.