Nouvelle coupure de courant au Venezuela

Amérique latinePlusieurs quartiers de Caracas et certaines régions en province étaient touchés mardi par une coupure d'électricité.

Un homme coincé dans un ascenseur après la panne d'électricité à Caracas mardi 20 août 2019.

Un homme coincé dans un ascenseur après la panne d'électricité à Caracas mardi 20 août 2019. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Plusieurs quartiers de Caracas étaient touchés mardi par une nouvelle coupure d'électricité, moins d'un mois après une gigantesque panne électrique qui a plongé le Venezuela dans le noir. L'entreprise publique d'électricité Corpoelec a évoqué un «dysfonctionnement».

La coupure de courant, qui affectait également plusieurs régions en province, a commencé à la mi-journée, ont rapporté des journalistes de l'AFP et des Vénézuéliens sur les réseaux sociaux. Dans l'après-midi, l'électricité était notamment revenue dans certains quartiers, mais d'autres zones de Caracas étaient toujours touchées, selon des utilisateurs de Twitter.

«Tout cela, c'est à cause du manque d'entretien du réseau. C'est comme avec une voiture, quand on ne l'entretient pas», jugeait un habitant de la capitale interrogé par l'AFP. Si la capitale Caracas est relativement épargnée, la province est, elle, régulièrement touchée par des coupures de courant qui peuvent aller de quelques minutes à plusieurs heures.

«Des attaques terroristes»

La panne de mardi intervient à peine un mois après celle des 22 et 23 juillet qui a plongé Caracas, métropole de 5 millions d'habitants, et les 23 Etats vénézuéliens dans le noir pendant plusieurs heures.

En mars, deux autres pannes géantes avaient paralysé le Venezuela pendant plusieurs jours, interrompant notamment la distribution d'eau qui fonctionne grâce à l'électricité.

Le gouvernement du président socialiste Nicolás Maduro attribue ces pannes à des «attaques terroristes» fomentées par l'opposition et les Etats-Unis contre la centrale hydroélectrique de Guri (sud), qui fournit 80% de l'électricité au Venezuela.

A l'inverse, l'opposition et les spécialistes du secteur électrique estiment qu'elles sont dues à l'incurie, au manque d'entretien du réseau et à la corruption qui gangrènent le Venezuela, pays aux plus grandes réserves de pétrole au monde qui traverse la pire crise économique et sociale de son histoire. (ats/nxp)

Créé: 21.08.2019, 01h03

Maduro confirme des contacts entre Washington et son gouvernement

«Je confirme qu'il existe depuis des mois des contacts entre des hauts fonctionnaires du gouvernement des Etats-Unis, de Donald Trump, et du gouvernement bolivarien que je préside, avec mon autorisation expresse», a déclaré Nicolas Maduro mardi à la radio et à la télévision. Plus tôt, Donald Trump avait indiqué que des conversations «de très haut niveau» avaient lieu entre Caracas et Washington, qui ne reconnaît pourtant pas l'autorité de Nicolas Maduro.

Galerie photo

Venezuela: le président du Parlement s'autoproclame «président»

Venezuela: le président du Parlement s'autoproclame «président» Deux présidents se faisaient face au Venezuela après que le président du Parlement, contrôlé par l'opposition, s'est autoproclamé «président» par intérim

Articles en relation

Maduro brandit la menace de législatives anticipées

Venezuela Le président vénézuélien veut lancer des élections anticipées pour affaiblir l'opposition menée par Juan Guaido. Plus...

Caracas disposé à reprendre le dialogue

Venezuela Alors que les pourparlers avec l'opposition sont suspendus depuis début août, Caracas est d'accord pour discuter à nouveau avec un mécanisme repensé. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 19 septembre 2019
(Image: Bénédicte) Plus...