Passer au contenu principal

JaponDe nouvelles images au coeur de Fukushima

Des fragments de métal et des débris avec du combustible fondu: Tepco a introduit une caméra à l'intérieur d'un des réacteurs dévastés de la centrale nucléaire.

De nouvelles images prises à l'intérieur d'un des réacteurs dévastés de Fukushima ont été diffusées par Tepco, l'opérateur de la centrale nucléaire, victime du tsunami de 2011. (Samedi 20 janvier 2018)
De nouvelles images prises à l'intérieur d'un des réacteurs dévastés de Fukushima ont été diffusées par Tepco, l'opérateur de la centrale nucléaire, victime du tsunami de 2011. (Samedi 20 janvier 2018)
AFP
Sur les images, on peut voir des débris éparpillés sur le sol qui pourraient contenir du combustible nucléaire fondu.
Sur les images, on peut voir des débris éparpillés sur le sol qui pourraient contenir du combustible nucléaire fondu.
AFP
A cause du niveau élevé de radiations, Tepco effectue l'inspection des lieux grâce à des caméras robotisées.
A cause du niveau élevé de radiations, Tepco effectue l'inspection des lieux grâce à des caméras robotisées.
Keystone
1 / 4

L'opérateur de la centrale nucléaire japonaise de Fukushima a rendu publiques de nouvelles images. Tokyo Electric Power (Tepco) a introduit une caméra spéciale à l'intérieur d'un des trois réacteurs endommagés de la centrale, située dans le nord-est du Japon, dans le cadre des travaux entrepris pour le démantèlement du site, selon un porte-parole de la compagnie.

Les images rendues publiques vendredi soir montrent des débris éparpillés sur le sol de l'unité, dont un morceau de réservoir de combustible ainsi que des fragments ressemblant à des roches qui pourraient contenir du combustible nucléaire fondu.

Près de 160 milliards

La localisation des restes de combustible est une étape cruciale du processus de démantèlement de la centrale, lequel prendra encore plusieurs décennies et coûtera près de 160 milliards d'euros.

L'inspection des lieux est rendue difficile par le niveau extrêmement élevé de radiations, un obstacle que Tepco essaie de surmonter à l'aide de caméras robotisées. De premières images avaient déjà pu être tournées l'an dernier à l'intérieur d'un autre réacteur endommagé.

Un porte-parole de Tepco a indiqué que la compagnie prévoit de commencer à retirer les débris radioactifs en 2021. Il y a environ sept ans, le 11 mars 2011, un puissant séisme sous-marin avait fait déferler sur toute la côte nord-est du Japon un gigantesque tsunami qui avait fait 18'000 morts ou disparus et provoqué à Fukushima le pire accident nucléaire depuis celui survenu à Tchernobyl en 1986.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.