Passer au contenu principal

Jacinda Ardern veut durcir la loi sur les armes

Le tueur de Christchurch a pu se procurer légalement des fusils d’assaut. La première ministre va prendre des mesures.

La première ministre néo-zélandaise, Jacinda Ardern, s’entretenant avec des représentants de la communauté musulmane meurtrie, samedi à Christchurch.
La première ministre néo-zélandaise, Jacinda Ardern, s’entretenant avec des représentants de la communauté musulmane meurtrie, samedi à Christchurch.
DR

Dimanche, en Nouvelle-Zélande, pendant que des milliers de personnes rendaient hommage aux victimes de la tuerie dans les deux mosquées de Christchurch, Gun City, le plus grand revendeur d’armes à feu, a accueilli des vagues de clients venus accumuler des stocks avant l’interdiction probable annoncée par la première ministre, Jacinda Ardern. Contrairement aux autres magasins de Christchurch, la halle n’est pas fermée. «Depuis vendredi, c’est la foule que l’on voit d’habitude lors de la journée annuelle de soldes. C’est gênant», confie une employée d’un restaurant à l’emporter proche, citée par le «Guardian». Le propriétaire de l’enseigne, David Tipple, a annoncé tenir une conférence de presse lundi pour s’expliquer.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.