La NSA pourrait stocker les conversations téléphoniques

Affaire SnowdenLe directeur de l'Agence américaine de sécurité nationale (NSA) souhaite calmer les inquiétudes sur les pratiques du gouvernement américain en la matière.

Le général Keith Alexander a précisé que son agence devait dans tous les cas conserver l'accès à ce genre de données.

Le général Keith Alexander a précisé que son agence devait dans tous les cas conserver l'accès à ce genre de données. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le directeur de l'Agence américaine de sécurité nationale (NSA) s'est dit mardi «ouvert» à l'idée de conserver les enregistrements téléphoniques effectués par son institution dans une sorte d'entrepôt «neutre». Par ce geste, il entend calmer les inquiétudes sur les pratiques du gouvernement américain en la matière.

Évoquant la polémique ayant émergé après les révélations par l'informaticien Edward Snowden des nombreuses interceptions de communications par la NSA aux Etats-Unis et dans le monde, le général Keith Alexander a expliqué que selon lui davantage de transparence aiderait à rétablir la confiance des Américains dans leurs services de renseignements.

«Je crois qu'il serait dans le plus grand intérêt de notre pays de stocker toutes ces données téléphoniques dans un entrepôt à travers lequel vous, les Américains, pourriez savoir ce que nous faisons» de ces informations, a-t-il déclaré lors d'un forum sur la cybersécurité parrainé par le journal spécialisé «Politico». «Je suis ouvert à plus de transparence, notamment sur le lieu où nous entreposons ces données», a-t-il insisté.

Mais le général a précisé que son agence devait dans tous les cas conserver l'accès à ce genre de données, afin d'anticiper toute menace potentielle contre la sécurité des Etats-Unis: «Si nous ne savons pas qu'il existe une menace, nous ne pouvons pas la stopper», a-t-il estimé.

«Manque de confiance»

Keith Alexander a par ailleurs assuré que seule une faible quantité d'enregistrements téléphoniques (moins de 300 l'an dernier) avaient été examinés dans le cadre des efforts de la NSA pour contrecarrer les menaces «terroristes» venant de l'étranger.

Le patron de la NSA s'exprimait peu après l'appel d'un puissant sénateur du Congrès américain de mettre fin à la récolte massive de métadonnées par l'agence du renseignement, au motif que ces programmes souffraient désormais d'un important «manque de confiance» de la part de l'opinion publique.

Keith Alexander a réitéré pour sa défense que la plupart des informations publiées sur les révélations d'Edward Snowden avaient été grossies dans la presse et que la NSA ne s'amusait pas tous les jours à écouter les conversations ou à lire les mails des Américains.

(ats/nxp)

Créé: 09.10.2013, 07h58

Articles en relation

Petit guide des scandales de la NSA

Ecoutes Espionnage de chefs d'Etat et surveillance du Web: le scandale des écoutes de la NSA enfle chaque semaine, au gré des révélations d'Edward Snowden. Tout ce que vous devez savoir. Plus...

La Suisse s’active à l’ONU pour bannir les écoutes de la NSA

Surveillance d'internet La Suisse s'est alliée avec d'autres nations pour mettre les Etats-Unis sous pression diplomatique dans le sillage de l'affaire Snowden. Cette alliance aimerait que l'ONU reconnaisse le droit à une sphère privée. Plus...

«Il n'est pas trop tard pour se protéger de la NSA»

Vie privée La surveillance d'internet était au cœur d'un congrès international lundi à l'EPFL. Nous y avons rencontré Jacob Applebaum, hacktiviste fondateur du réseau TOR, et proche de WikiLeaks. Interview Plus...

Pourquoi la NSA a espionné un village thurgovien

Surveillance d'internet Diessenhofen, petit village thurgovien s'est retrouvé dans le viseur de la puissante NSA américaine. Car il abrite depuis le début de l'année le nouveau centre de calculs de SWIFT. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 18 septembre 2019
(Image: Bénédicte) Plus...