Nucléaire: il refuserait un ordre illégal de Trump

GénéralLe chef stratégique de l'armée, en charge du nucléaire, a assuré qu'il refuserait d'exécuter un ordre présidentiel s'il s'avérait illégal.

Image d'archive - le général John Hyten s'exprimait lors d'une conférence sur la sécurité à Halifax, au Canada, samedi 18 novembre.

Image d'archive - le général John Hyten s'exprimait lors d'une conférence sur la sécurité à Halifax, au Canada, samedi 18 novembre. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le responsable du commandement stratégique de l'armée américaine a affirmé samedi qu'il n'obéirait pas à un ordre «illégal» de frappe nucléaire donné par Donald Trump. Des sénateurs se sont interrogés sur l'autorité du président, sur fond de tensions avec Pyongyang.

«Je suis chargé de conseiller le président et il me dit quoi faire,» a expliqué le général John Hyten. «Et si c'est illégal, je lui dirais: 'M. le président, c'est illégal'. Et il me répondrait: 'Qu'est-ce qui serait légal?' On parlerait alors des options, en fonction de nos capacités de réponse à la situation donnée», a-t-il affirmé lors d'une conférence sur la sécurité à Halifax, au Canada.

Le général Hyten a ajouté que passer en revue les scénarios sur la manière de réagir dans le cas d'un ordre illégal était une pratique courante. «Si vous exécutez un ordre illégal, vous irez en prison. Vous pourriez aller en prison pour le restant de votre vie», a-t-il ajouté.

«Détruire totalement» la Corée du Nord

Il était interrogé sur les déclarations de son prédécesseur, le général à la retraite Robert Kehler, selon qui, l'armée était «obligée de refuser de suivre un ordre illégal». M. Kehler s'exprimait lors d'un débat organisé mardi au congrès des Etats-Unis sur les limites du pouvoir du président des Etats-Unis à lancer une attaque nucléaire.

Certains sénateurs souhaitent une loi pour modifier l'autorité du président des Etats-Unis en matière nucléaire. Mardi, une commission du Sénat a tenu une audition sur l'autorité du président en matière de lancement de frappes nucléaires, la première audition du congrès en la matière depuis plus de quarante ans.

Le président américain a suscité l'inquiétude d'une partie de la communauté internationale après des déclarations enflammées contre Pyongyang, qui a effectué son 6e essai nucléaire début septembre. Il a notamment menacé à la tribune de l'ONU de «détruire totalement» la Corée du Nord en cas d'attaque lancée contre les Etats-Unis ou ses alliés.

Auparavant, il avait promis à Pyongyang «le feu et la fureur» après deux essais réussis d'un missile balistique intercontinental (ICBM), censé mettre le territoire américain à portée de frappes nord-coréennes. (ats/nxp)

Créé: 19.11.2017, 05h46

Articles en relation

Des éléments combustibles défectueux détectés

Centrale de Leibstadt Six éléments combustibles présentant des défauts ont été mis à jour. Ils étaient en service avant l'arrêt de la centrale nucléaire. Plus...

AIEA: Téhéran respecte ses engagements

Nucléaire iranien L'Agence internationale de l'énergie atomique a répété jeudi que l'Iran respectait bien ses engagements au sujet du nucléaire. Plus...

Nicolas Hulot abandonne son objectif nucléaire

France Le gouvernement français a admis que l'objectif de ramener la part du nucléaire dans la production d'électricité à 50% en 2025 serait difficilement réalisable. Plus...

Trump ne veut plus être patient avec Pyongyang

Japon Le président américain Donald Trump a estimé à Tokyo que le programme nucléaire nord-coréen était «une menace pour le monde civilisé». Plus...

Le nucléaire au menu de la tournée de Trump en Asie

Etats-Unis Le président américain commence une longue visite officielle en Asie, avec en toile de fond la crise sur le nucléaire nord-coréen. Plus...

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.