«Nuit debout» interrompu après des incidents

FranceAprès les heurts en marge de la journée du 1er Mai, des casseurs ont été repérés dimanche soir, place de la République, à Paris.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'habituel rassemblement du mouvement citoyen «Nuit debout» sur la place de la République à Paris a été interrompu dimanche soir après des incidents impliquant de jeunes «casseurs» signalés auparavant lors du défilé du 1er mai (voir article lié), a constaté une journaliste de l'AFP.

Ces «individus violents» ont commencé vers 22H00 à lancer des projectiles sur les policiers qui ont riposté en tirant des gaz lacrymogènes pour les disperser.

Les manifestants ont mis le feu à des cagettes et des poubelles au centre de la place, notamment à l'une des entrées d'une station de métro dont les grilles avaient été baissées, a constaté l'AFP.

Selon la police, la vitrine d'un magasin a été brisée et plusieurs plaques d'égoût deplacées.

Evacuation

«Compte tenu des incidents, le préfet de police a demandé vers 22H30 à Nuit debout de procéder à la dispersion du rassemblement», a indiqué la préfecture à l'AFP.

Vers 23H00, 600 personnes étaient encore sur la place et les forces de l'ordre l'ont fait évacuer «après les sommations d'usage», selon la même source. Deux personnes ont été interpellées pour «outrage et rébellion». Le calme était revenu après minuit.

Certains participants à «Nuit debout», mouvement lancé il y a tout juste un mois dans le sillage de la contestation d'un projet de réforme de la loi travail, avaient déjà quitté la place, démontant à la hâte les tentes et la sono installées en début de soirée.

Ils ont formé une chaîne humaine face aux policiers à l'entrée d'une rue adjacente, pendant que les forces de l'ordre continuaient d'essuyer quelques jets de projectiles.

Heurts dans la journée

Trois heures auparavant, également dans le centre de la capitale française, les derniers participants au traditionnel défilé du 1er mai avaient quitté dans un nuage de gaz lacrymogène la place de la Nation, destination finale de la manifestation (voir galerie ci-contre). Selon la police, dix-huit personnes avaient été interpellées et deux blessés.

Lancée le 31 mars, au soir d'une manifestation contre un projet de loi réformant le droit du travail, «Nuit Debout» a très vite élargi son champ d'intervention, mais n'est jamais parvenu à attirer chaque soir plus de quelques centaines ou quelques milliers de personnes.

A plusieurs reprises, des manifestations en marge du rassemblement parisien, autorisé jusqu'à minuit, ont dégénéré en violences contre les forces de l'ordre et dégradations nocturnes dans Paris. (afp/nxp)

Créé: 02.05.2016, 01h19

Galerie photo

1er Mai: les travailleurs du monde défilent

1er Mai: les travailleurs du monde défilent Les cortèges du premier mai se sont rassemblés un peu partout dans la monde pour la journée internationale des travailleurs. Les manifestations ont souvent été émaillés de violences, notamment à Paris et Istanbul.

Articles en relation

Manifestations dispersées au gaz lacrymogène

France Des heurts ont eu lieu dimanche à Paris et à Istanbul, en marge des cortèges du 1er mai. La mobilisation était mondiale. Plus...

1er Mai bien garni dimanche à Lausanne

Manifestation Près de 400 personnes au défilé à Lausanne dimanche, beaucoup moins samedi à Yverdon. Plus...

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.