Obama apporte son soutien à Trudeau

LégislativesL'ex-président américain a appelé mercredi les Canadiens à voter pour Justin Trudeau, un «dirigeant efficace» selon lui.

Justin Trudeau et Barack Obama le 29 juin 2016 à Ottawa.

Justin Trudeau et Barack Obama le 29 juin 2016 à Ottawa. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'ancien président américain Barack Obama a appelé mercredi les Canadiens à offrir un nouveau mandat à leur Premier ministre Justin Trudeau à l'occasion des élections législatives du 21 octobre.

«J'ai été fier de travailler avec Justin Trudeau en tant que président», a tweeté le prédécesseur démocrate de Donald Trump. «C'est un dirigeant travailleur, efficace, qui s'attaque aux grands problèmes tels que le changement climatique», a-t-il ajouté. «Le monde a besoin aujourd'hui de son leadership progressiste et j'espère que nos voisins du Nord le soutiendront pour un nouveau mandat», a-t-il conclu. «Merci mon ami, nous travaillons dur pour continuer à progresser», lui a répondu Justin Trudeau dans un tweet.

Amitié

Arrivés tous les deux relativement jeunes au pouvoir, Barack Obama et Justin Trudeau, de dix ans son cadet, ont souvent affiché leur proximité, voire leur amitié. Ils ont été chacun élus sur un même message de renouveau, suivi d'un changement de cap et de style opéré par rapport à leurs prédécesseurs conservateurs, George W. Bush et Stephen Harper. Cela a nourri des comparaisons entre l'«Obamania» et la «Trudeaumania».

Les deux dirigeants s'étaient rencontrés pour la première fois dans leurs fonctions officielles lors d'un sommet en Asie en novembre 2015, quelques mois après l'élection de Justin Trudeau. Quatre mois plus tard, le dirigeant libéral était devenu le premier chef d'un gouvernement canadien à être reçu en visite officielle et en grande pompe à la Maison Blanche depuis près de 20 ans.

Justin Trudeau brigue un deuxième mandat de quatre ans lors des élections du 21 octobre, mais les sondages le donnent au coude-à-coude avec son rival conservateur Andrew Scheer. Ses relations amicales avec Barack Obama, qui se sont poursuivies après le départ de ce dernier de la Maison Blanche, tranchent avec la relation plus compliquée qu'il entretient avec l'actuel président américain Donald Trump. (afp/nxp)

Créé: 16.10.2019, 23h48

Articles en relation

Sécurité: Trudeau fait face à des «menaces»

Canada Le Premier ministre canadien a reçu des menaces et a été obligé de porter un gilet pare-balles samedi. Mais pas question pour lui d'abandonner la campagne. Plus...

Haro sur Trudeau lors du dernier débat

Canada «M. Pipeline», «menteur compulsif»: le conservateur Andrew Scheer n'a pas épargné ses coups contre le libéral sortant Justin Trudeau lors du dernier débat avant les élections. Plus...

Débat: le rival de Trudeau contre-attaque

Canada Le conservateur Andrew Scheer était à l'offensive lundi soir lors du deuxième débat télévisé contre le Premier ministre sortant Justin Trudeau. Plus...

Trudeau à l'offensive lors d'un premier débat

Canada Le libéral Justin Trudeau, le conservateur Andrew Scheer et Jagmeet Singh, du Nouveau Parti démocratique, se sont affrontés mercredi soir lors d'un débat. Plus...

Une ado en phase terminale lance un poignant appel à voter

Une adolescente canadienne atteinte d'un cancer en phase terminale a lancé depuis son lit d'hôpital un appel poignant à voter lors des élections législatives du 21 octobre, dans une vidéo devenue virale sur les réseaux sociaux. «C'est ma dernière chance de faire la différence», dit Maddison Yetman, 18 ans, dans cette vidéo de 39 secondes qui avait été vue plus de 500'000 fois sur Twitter mercredi après-midi. «Merci de la partager sur vos réseaux sociaux et allez voter».

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.