Obama: une bibliothèque présidentielle ambitieuse

Etats-UnisBarack Obama a dévoilé mercredi le design de sa future bibliothèque à Chicago, composée de trois bâtiments.

Un dessin du futur projet de la Fondation Obama.

Un dessin du futur projet de la Fondation Obama. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'ancien président Barack Obama a dévoilé mercredi le design de sa future bibliothèque présidentielle à Chicago, un projet ultra-moderne d'un demi-milliard de dollars qui doit permettre, en dépoussiérant le concept, de faire émerger la «prochaine génération de leaders».

Ce n'est pas un mais trois bâtiments qui vont sortir de terre sur le Jackson Park, un square créé à l'occasion de l'exposition universelle de 1893 et ouvert sur le lac Michigan.

Le terrain d'environ 20'500 m² accueillera un musée en forme de tour hexagonale, ainsi que deux édifices de plain-pied: une bibliothèque à proprement parler et un lieu de forum, tous deux surmontés de toits aménagés en espaces verts, selon les maquettes en 3D présentées par l'ancien président démocrate.

«Nous voulions quelque chose qui soit vivant et qui soit un centre d'activité pour la communauté, pour la ville et pour le pays», a expliqué Barack Obama au sujet de la bibliothèque peu conventionnelle, qui doit être construite en 2021.

Une tradition

La construction d'une bibliothèque est devenue une tradition pour les anciens présidents américains, et celle de Barack Obama, qui a quitté la Maison Blanche le 20 janvier, s'assimile davantage a un centre pour la réflexion et l'action qu'à un espace dédié aux livres.

L'édifice comprendra des salles de classe, des laboratoires, des espaces extérieurs et de rencontre, ainsi évidemment que des bureaux pour la fondation Obama et un lieu où seront exposés des documents liés aux huit années de la présidence Barack Obama.

La bibliothèque doit «aider à préparer la prochaine génération de leaders à emprunter leur propre chemin et changer le monde», explique le 44e président américain dans une vidéo dévoilant le projet. Pour que ceux-ci «fassent la différence dans leur communauté, dans leur pays et dans le monde», a-t-il précisé lors de sa présentation devant quelque 300 personnes.

Barack Obama a également vanté l'intérêt d'un lieu de vie, en présentant avec enthousiasme un terrain de basketball, un sport qu'il pratique régulièrement, ou encore un lieu pour faire du barbecue ou de la luge.

«Regardons les choses comme elles sont, vous voulez tous voir les robes de Michelle», a-t-il plaisanté, avant de reprendre son sérieux, pour espérer que la bibliothèque Obama puisse permettre de changer la perception de sa ville de coeur, souvent associée à la violence et aux armes à feu. (afp/nxp)

Créé: 04.05.2017, 00h21

Articles en relation

L'abrogation d'«Obamacare» fait débat

Etats-Unis Les républicains restent divisés sur le projet d'abrogation de la loi santé d'Obama. Une vingtaine d'élus modérés s'y opposent. Plus...

La conférence rémunérée d'Obama fait jaser

Etats-Unis Une grande banque de Wall Street a déboursé 400'000 dollars pour s'assurer la présence de l'ex-président. Plus...

A Chicago, le come-back prudent de Barack Obama

Etats-Unis Tandis que son parti s’échine à attaquer Donald Trump, l’ancien président, incite les jeunes à s’engager en politique. Plus...

Obama de retour sur la scène politique

Etats-Unis Après de longues vacances, Barack Obama veut faire émerger la prochaine génération de leaders en politique. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.