Passer au contenu principal

Armes à feuObama «décidé à prendre des mesures»

Barack Obama «est décidé à prendre des mesures» contre la violence due aux armes à feu et envisage de légiférer par décret («executive order». Ceci afin de prévenir des tueries comme celle de Newtown, dans le Connecticut.

Le président américain est décidé à agir contre la violence due aux armes à feu, selon le vice-président Joe Biden g).
Le président américain est décidé à agir contre la violence due aux armes à feu, selon le vice-président Joe Biden g).
AFP

Dans le cadre de la mission de réflexion que lui a confiée Barack Obama après le massacre de l'école primaire de Newtown le 14 décembre (26 tués dont vingt enfants de six et sept ans), le vice-président Joe Biden a reçu mercredi à la Maison-Blanche des représentants d'associations de victimes et des partisans du contrôle des ventes d'armes.

«Nous n'allons pas nous laisser piéger par l'idée fausse que si on ne fait pas tout, alors on ne fait rien», a dit le vice-président aux journalistes avant l'ouverture de la réunion. «Il y a un large consensus sur trois, quatre ou cinq choses concernant la sécurité qui doivent être faites et qui seront faites.»

La chaîne de grands magasins Wal-Mart, qui vend le plus d'armes à feu aux Etats-Unis, a finalement décidé d'envoyer un représentant jeudi à la Maison-Blanche pour rencontrer Joe Biden. C'est également jeudi que le vice-président recevra la National Rifle Association (NRA), puissante organisation du lobby pro-armes.

Thème abordé le 24 janvier

Joe Biden et ses collaborateurs verront également dans la semaine des fédérations de chasseurs, des représentants de l'industrie du spectacle et de celle des jeux vidéos.

Barack Obama, qui attend ce mois-ci les recommandations de Joe Biden, parlera du dossier des armes à feu lors de son discours sur l'état de l'Union le 24 janvier.

Après le massacre de Newtown, le président américain a promis des «actions significatives» pour éviter de telles tragédies. Il a notamment apporté son soutien à une éventuelle proposition de loi au Congrès visant à interdire les armes d'assaut.

Acquisition trop aisée

Tout en soutenant le deuxième amendement de la Constitution sur le droit de tout citoyen à être armé, Barack Obama a déclaré qu'à son avis l'acquisition d'armes d'assaut ne devrait pas être aussi aisée qu'elle l'est actuellement aux Etats-Unis.

Mais selon le Washington Post de dimanche dernier, la Maison-Blanche travaille sur un plan de contrôle des armes beaucoup plus ambitieux qu'un simple retour à l'interdiction des armes d'assaut qui a été en vigueur de 1994 à 2004.

Selon le journal, le groupe de travail dirigé par Biden envisage sérieusement d'imposer des vérifications globales sur l'identité des acheteurs d'armes et de contrôler les mouvements et les achats d'armes à travers un fichier national.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.