Obama: la décision de Trump est une «grave erreur»

Nucléaire iranienLa décision du président américain de retirer les USA de l'accord nucléaire iranien fâche Barack Obama. Il critique Trump sur les réseaux sociaux.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La règle tacite veut que les anciens présidents américains ne commentent pas ou peu la politique de leurs successeurs. Mais devant la décision de Donald Trump de retirer les Etats-Unis de l'accord sur le nucléaire iranien a fait sortir Barack Obama de ses gonds mercredi. Il s'est ainsi fendu d'un long commentaire, posté notamment sur Facebook et Twitter, pour expliquer pourquoi cette décision est une «grave erreur».

«Il y a peu de questions aussi importantes pour la sécurité des États-Unis que la propagation potentielle des armes nucléaires ou la possibilité d'une guerre encore plus destructrice au Moyen-Orient. Raison pour laquelle les USA ont négocié l'accord sur le nucléaire iranien», explique-t-il en préambule. Cet accord, «un modèle de ce que la diplomatie peut accomplir» selon lui, a considérablement réduit le programme nucléaire de l'Iran. Et c'est ce genre d'accord que devrait s'efforcer de mettre en place les USA avec la Corée du Nord, précise-t-il. «Le rompre avec l'Iran menace ainsi toute les chances avec la Corée du nord», estime-t-il.

«Nous tournons le dos à nos alliés»

«C'est pourquoi l'annonce d'aujourd'hui (ndlr. celle de Trump) est si mauvaise. En quittant cet accord que les diplomates, les scientifiques et les professionnels du renseignement les plus éminents de notre pays ont négocié, nous tournons le dos aux alliés les plus proches de l'Amérique», écrit-il. «Dans une démocratie, il y aura toujours des changements de politiques et de priorités d'une administration à l'autre. Mais le mépris constant des accords dans lesquels notre pays est partie prenante risque de mettre à mal la crédibilité de l'Amérique et nous met en désaccord avec les grandes puissances mondiales», souligne-t-il.

Vidéo: Donald Trump annonce le retrait des USA de l'accord sur le nucléaire iranien

Barack Obama rappelle que cet accord n'est pas seulement un accord entre son administration et le gouvernement iranien. Il souligne qu'il a fallu des années de discussion pour arriver à une entente avec le Royaume-Uni, la France, l'Allemagne, l'Union européenne, la Russie, la Chine et l'Iran. «Il s'agit d'un accord multilatéral de maîtrise des armements, approuvé à l'unanimité par une résolution du Conseil de sécurité des Nations Unies.»

Interdiction permanente

L'ancien locataire de la Maison Blanche estime que l'accord a en outre fait reculer le programme nucléaire iranien. «Depuis sa mise en œuvre, l'Iran a détruit le cœur d'un réacteur qui aurait pu produire du plutonium de qualité militaire; il a retiré les deux tiers de ses centrifugeuses et les a placées sous surveillance internationale; et il a éliminé 97% de son stock d'uranium enrichi, qui sert à la fabrication d'une bombe», affirme-t-il. Il rappelle aussi que Téhéran se conforme à l'accord et que celui-ci n'expire pas. «L'interdiction faite à l'Iran d'obtenir une arme nucléaire est permanente».

Autant de raisons qui font dire à Barack Obama que la rupture de l'accord sans violation de la part de l'Iran est une grave erreur. Selon lui, les Etats-Unis pourraient se retrouver «entre un Iran doté de l'arme nucléaire ou une autre guerre au Moyen-Orient».

Cohorte de critiques aux USA

Ses propos rejoignent une cohorte de critiques après la décision de Donald Trump. Dont celle du secrétaire d'Etat adjoint sous Obama, Antony Blinken qui a estimé que la volte-face américaine compliquait le dossier nord-coréen. «Pourquoi Kim (...) croirait-il les engagements du président Trump si celui-ci déchire arbitrairement un accord que respecte l'autre partie?» a-t-il demandé sur Twitter.

Pour l'ex-patron de la CIA John Brennan, la «folie» de Trump a «miné la confiance mondiale dans les engagements américains, aliéné nos alliés les plus proches, renforcé les faucons iraniens et donné à la Corée du Nord davantage de raisons de garder ses bombes nucléaires».

Créé: 09.05.2018, 14h02

Articles en relation

Trump brouille les cartes avec Pyongyang

Nucléaire iranien Avec son retrait de l'accord sur le nucléaire iranien, le président américain complique les négociations avec la Corée du Nord avant que celles-ci ne commencent. Plus...

Le pétrole s'envole après l'annonce de Trump

Asie Les marchés avaient anticipé le retrait des Etats-Unis de l'accord nucléaire avec l'Iran, tout comme ils prévoient actuellement un resserrement de l'offre. Plus...

L'abandon américain, un revers pour les Européens

Nucléaire iranien Les efforts déployés par Paris, Londres et Berlin pour convaincre Donald Trump de ne pas retirer les Etats-Unis de l'accord sur le nucléaire ont été vains. Plus...

Trump se retire de l'accord nucléaire iranien

Etats-Unis Le président américain a finalement décidé de casser l'accord sur le nucléaire iranien conclu en 2015. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 12 décembre 2019
(Image: Bénédicte) Plus...