Obama est «sûr» qu'il aurait remporté l'élection

Etats-UnisLe président sortant pense que la population lui aurait confié un troisième mandat, si la Constitution le lui avait permis.

Barack Obama quittera la Maison Blanche dans moins d'un mois.

Barack Obama quittera la Maison Blanche dans moins d'un mois. Image: AP/Archives/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le président Barack Obama, qui doit quitter ses fonctions le 20 janvier, s'est dit «sûr» qu'il aurait remporté un troisième mandat, si la Constitution lui avait permis d'être une nouvelle fois candidat.

Dans un entretien au podcast «The Axe Files», animé par son ancien proche conseiller David Axelrod et produit par CNN et l'université de Chicago, Barack Obama a rejeté les critiques affirmant que sa vision pour les Etats-Unis n'avait été qu'un rêve: «J'ai confiance en cette vision, parce que je suis sûr que si je m'étais représenté et que je l'avais expliquée, je pense que j'aurais mobilisé une majorité d'Américains pour s'y rallier.»

«Après l'élection et la victoire de Trump, beaucoup de gens ont suggéré que, d'une certaine façon, ce n'était vraiment qu'un rêve. (...) Mais la culture a changé, la majorité adhère à la notion d'une Amérique unique qui est tolérante et diverse et ouverte – et pleine d'énergie et de dynamisme», a-t-il affirmé.

«Un million de votes gâchés à Brooklyn»

Barack Obama a estimé que la candidate démocrate «Hillary Clinton avait merveilleusement réussi dans des circonstances vraiment très difficiles. (...) Je pense qu'il y avait deux poids, deux mesures la concernant.»

Le président américain a rappelé que le parti démocrate avait remporté le vote populaire. «Mais nous n'avons pas une bonne distribution de la population» d'électeurs démocrates, avec notamment «un million de votes gâchés à Brooklyn», a-t-il déploré.

D'où ses priorités à long terme: aider à «construire la prochaine génération de dirigeants, d'organisateurs, de journalistes, de politiciens. Je les ai vus aux Etats-Unis, je les ai vus à travers le monde. Je veux utiliser mon coeur présidentiel comme un mécanisme pour développer la prochaine génération de talents», a-t-il poursuivi.

Prendre des vacances et écrire

A court terme, au lendemain de son départ de la Maison Blanche, ses «intentions sont de dormir, d'emmener mon épouse pour de très belles vacances». «J'ai envie d'écrire», a-t-il aussi confié.

«Je dois rester tranquille pendant un moment. Je ne veux pas dire politiquement, mais intérieurement. (...) Il faut se remettre synchrone avec soi-même et absorber ce qui s'est passé avant de prendre de bonnes décisions», a encore expliqué Barack Obama.

Mais pas question pour lui de s'impliquer dans la politique quotidienne, qui «inhiberait le développement de nouvelles voix». Reste que «je suis toujours un citoyen, et cela induit des droits et des obligations», a-t-il souligné, n'écartant pas la possibilité d'intervenir en cas de «problème portant sur les fondements de notre démocratie».

(afp/nxp)

Créé: 26.12.2016, 16h48

Articles en relation

Dernière visite de Noël à Hawaï pour Obama

Etats-Unis Le président américain a rendu une dernière visite de Noël à des militaires et leurs familles fêtant Noël sur une base de Hawaï. Plus...

Dernier message de Noël du couple Obama

Etats-Unis Le président américain Barack Obama et son épouse Michelle ont adressé samedi leur dernier message de Noël à leurs compatriotes. Plus...

Un allié de Trump souhaite la mort d'Obama

Etats-Unis Le co-président de la campagne de Donald Trump dans l'Etat de New York a déclenché une polémique en souhaitant la mort de Barack Obama. Plus...

Obama bloque les nouveaux forages avant Trump

Arctique Cette décision sera contestée par la future administration Trump. 50 millions d'hectares sont concernés. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.