Passer au contenu principal

Offensive d’Ankara contre l’EI et les Kurdes syriens

Ebranlée par le coup d’Etat manqué du 15 juillet et l’attentat de Gaziantep, le pays tente de reprendre la main dans la région.

Les artilleurs turcs et les combattants du groupe État islamique (EI, Daech en arabe) se sont rendus coup pour coup, mardi, au-dessus de la frontière turco-syrienne. Répondant à des tirs de roquettes et de mortiers djihadistes sur les villes de Karkamis et Kilis (voir la carte ci-contre), les canons turcs ont pilonné des positions de l’EI à Jarablus, en Syrie.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.