Passer au contenu principal

OGM: de l’éprouvette à l’assiette

C'est par malveillance qu'une agnelle génétiquement modifiée s’est retrouvée dans la chaîne alimentaire.

Qui a mangé de l’agnelle génétiquement modifiée? Nul ne le sait. On sait juste que la viande a été vendue à un particulier francilien.
Qui a mangé de l’agnelle génétiquement modifiée? Nul ne le sait. On sait juste que la viande a été vendue à un particulier francilien.
AFP

Après la vache folle puis les lasagnes au cheval, l’histoire risque de faire du bruit. Une agnelle, génétiquement modifiée dans le cadre d’un programme de recherches, a terminé son existence dans une assiette, révèle le journal Le Parisien, dans son édition de ce mardi. Qui l’a mangée? Nul ne le sait. On sait juste que la viande a été vendue à un particulier francilien le 28 octobre 2014. Une infraction au Code de l’environnement français, qui interdit «de mettre sur le marché un produit consistant en organismes génétiquement modifiés ou contenant de tels organismes».

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.