Béchir condamné à 2 ans de «résidence surveillée»

SoudanAccusé de corruption, l'ancien président soudanais encourait jusqu'à 10 ans de prison. Il a pris 2 ans en «résidence surveillée».

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'ancien président soudanais Omar el-Béchir a été condamné samedi à deux ans de détention dans un centre correctionnel pour corruption. Il était jugé depuis le mois d'août à Khartoum par un «tribunal spécial» pour avoir perçu des fonds de l'Arabie saoudite.

Omar el-Béchir, 75 ans, avait été destitué le 11 avril après trente ans de pouvoir. A l'issue de l'audience qui a duré plus d'une heure et demie, le juge Al-Sadeq Abdelrahmane l'a déclaré coupable de «corruption» et «possession de devises étrangères».

Le juge a expliqué que Omar el-Béchir sera placé dans un centre correctionnel pour personnes âgées, car selon la loi soudanaise, toute personne âgée de plus de 70 ans ne peut être détenue en prison.

L'un des avocats, Hashimi el-Gaaly, est allé parler à Omar el-Béchir, qui a assisté à l'audience dans une cage métallique. A son retour, il a déclaré à la cour que «l'ancien président Béchir est un officier de l'armée (...) il ne souhaite pas d'allégement de sa peine, car il ne souhaite la clémence de personne».

«Procès politique»

Ses avocats ont alors dénoncé un «procès politique» avant de quitter le tribunal. A l'extérieur du tribunal, plusieurs dizaines de partisans de l'ex-président on manifesté leur mécontentement en scandant: «Il n'y a de dieu que Dieu».

L'ex-président fera appel de ce verdict «devant la cour d'appel et devant la haute cour», a dit à la presse à la sortie du tribunal un autre avocat, Ahmed Ibrahim, affirmant toutefois ne «pas avoir confiance dans le système judiciaire soudanais».

Le juge a également prononcé la confiscation des fonds retrouvés au domicile de Omar el-Béchir après son arrestation en avril, soit 6,9 millions d'euros, 351'770 dollars et 5,7 millions de livres soudanaises (soit près de huit millions de francs au total).

Arrivé au pouvoir en 1989 par un coup d'Etat, l'ex-officier est détenu depuis avril à la prison de Kober à Khartoum. Samedi matin, un important dispositif de sécurité était visible dans les rues de Khartoum pour empêcher tout débordement de violence de la part d'éventuels partisans de Omar el-Béchir mécontents.

(afp/nxp)

Créé: 14.12.2019, 04h33

Dissolution des syndicats

Les autorités de transition soudanaises, chargées de diriger le pays à la suite de la chute d'Omar el-Béchir en avril, ont annoncé samedi matin la dissolution des syndicats mis en place sous l'ancien régime.

«Les autorités soudanaises ont décidé de dissoudre tous les syndicats professionnels», écrit dans un communiqué samedi matin le Conseil souverain soudanais qui a publié un décret.

Ces organisations professionnelles sont considérées par les autorités comme favorables à l'ancien président Omar el-Béchir, qui attend un verdict samedi devant un tribunal de Khartoum où il est jugé pour corruption.

Articles en relation

Le parti de Béchir dénonce un «gouvernement illégal»

Soudan Le président déchu Béchir avait été destitué par l'armée en avril dernier, après 30 ans de pouvoir sans partage sur le pays. Plus...

L'ex-président Béchir bientôt fixé sur son sort

Soudan La justice soudanaise rendra son verdict le 14 décembre dans le procès pour corruption du dirigeant déchu. Plus...

Premier gouvernement post-Béchir au Soudan

Khartoum Etape majeure dans le processus de transition démocratique, le nouveau gouvernement soudanais a été dévoilé par son chef jeudi. Plus...

L'ex-président Béchir inculpé

Soudan L'ancien président soudanais Omar el-Béchir a été inculpé samedi par un tribunal de Khartoum pour corruption. Plus...

Articles en relation

Le parti de Béchir dénonce un «gouvernement illégal»

Soudan Le président déchu Béchir avait été destitué par l'armée en avril dernier, après 30 ans de pouvoir sans partage sur le pays. Plus...

L'ex-président Béchir bientôt fixé sur son sort

Soudan La justice soudanaise rendra son verdict le 14 décembre dans le procès pour corruption du dirigeant déchu. Plus...

Premier gouvernement post-Béchir au Soudan

Khartoum Etape majeure dans le processus de transition démocratique, le nouveau gouvernement soudanais a été dévoilé par son chef jeudi. Plus...

L'ex-président Béchir inculpé

Soudan L'ancien président soudanais Omar el-Béchir a été inculpé samedi par un tribunal de Khartoum pour corruption. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.