OMS: des «milliers» de Rohingyas ont été sauvés

BirmanieL'Organisation mondiale de la santé s'inquiète de la saison des pluies qui menace des centaines de milliers de personnes dans les camps.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Les efforts collectifs au Bangladesh ont permis de sauver des «milliers» de Rohingyas, selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS) qui se dit «fière». Mais les menaces pour les centaines de milliers de personnes dans les camps subsistent avec l'arrivée des pluies.

Le dispositif a été «impressionnant», a souligné mardi devant la presse à Genève le directeur des opérations d'urgence à l'OMS Richard Brennan, de retour de la région. Il relève «les avancées significatives» depuis sa précédente visite il y a environ 7 mois. Au total, plus de 800'000 personnes sont arrivées depuis les violences il a près d'un an en Birmanie. Au total, 3,2 millions de doses de vaccination ont été utilisées.

Dimanche, une campagne d'immunisation sur plusieurs jours pour apporter la seconde dose recommandée contre le choléra pour un million de personnes dans les 12 camps de réfugiés, dont 135'000 ressortissants du Bangladesh, a été lancée. Elle suit deux précédentes actions similaires. Au total, 900'000 doses de vaccin oral avaient été utilisées il y a quelques mois pour garantir une première dose.

Active en Birmanie

Parmi les cas suspects de maladies diarrhéiques aiguës, aucun de choléra n'a été confirmé par des tests. L'OMS a acheminé près de 250 équipes de vaccination pour immuniser les enfants de plus d'un an.

M. Brennan appelle à garantir la qualité des eaux et de l'assainissement face au risque d'autres maladies. Actuellement, l'appel de l'OMS pour les Rohingyas n'a été financé qu'à un peu plus de 6%.

«Il y a un manque d'appréciation pour la générosité des Bangladeshis», déplore M. Brennan. L'OMS est également active dans l'Etat birman de Rakhine.

De son côté, l'Organisation internationale pour les migrations (OIM) a expliqué que le réaménagement de la première zone pour la relocalisation de réfugiés du camp de Kutupalong, au Bangladesh, avait été achevé. Au total, environ 3000 des 25'000 personnes les plus menacées par des inondations et des glissements de terrain vont pouvoir être déplacées sur ce nouveau site. (ats/nxp)

Créé: 08.05.2018, 11h22

Articles en relation

Une délégation de l'ONU près des Rohingyas

Bangladesh Une délégation du Conseil de sécurité de l'ONU a rendu visite dimanche à des réfugiés rohingyas piégés le long de la frontière entre le Bangladesh et la Birmanie. Plus...

La pluie menace des milliers de Rohingyas

Bangladesh Une alerte a été lancée par une ONG pour sauver de la mousson des dizaines de milliers de réfugiés qui se trouvent dans des camps au Bangladesh. Plus...

Une première famille de Rohingyas rapatriée

Birmanie Rangoon annonce le retour en Birmanie d'une famille rohingya réfugiée au Bangladesh. Certains restent perplexes. Plus...

Rohingya: malnutrition et anémie très élevées

Camp de déplacés Des chercheurs ont mesuré des taux de malnutrition et d'anémie très élevés chez les enfants rohingyas d'un camp au Bangladesh. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.