Passer au contenu principal

PhilippinesL'ONU recommande à Duterte un «examen psy»

Le président philippin a lancé des insultes à l'encontre de rapporteurs des Nations unies. L'institution est fâchée.

Rodrigo Duterte n'a pas sa langue dans sa poche.
Rodrigo Duterte n'a pas sa langue dans sa poche.
AFP

Le Haut-commissaire de l'ONU aux droits de l'Homme a estimé vendredi que le président philippin Rodrigo Duterte, qui a lancé des insultes contre les Rapporteurs des Nations unies, avait besoin d'un «examen psychiatrique». Dressant devant la presse à Genève la liste des reproches faits par Manille à l'encontre de ces fonctionnaires, Zeid Ra'ad Al Hussein a déclaré: «Il faut croire que le président des Philippines a besoin de se soumettre à un examen psychiatrique».

M. Zeid et d'autres responsables des droits de l'Homme à l'ONU critiquent régulièrement la campagne antidrogue controversée du président Duterte. Depuis son élection en 2016, environ 4100 trafiquants et usagers de drogue présumés ont été tués par la police. Les défenseurs des droits de l'Homme estiment que le nombre réel de morts est plus du triple des chiffres officiels.

Le Rapporteur spécial de l'ONU sur les meurtres extrajudiciaires, Agnes Callamard, est devenue la bête noire du président philippin. Lors d'un échange avec les représentants philippins au Conseil des droits de l'Homme jeudi à Genève, M. Zeid a cité des articles de la presse philippine de novembre dans lesquels le président Duterte menaçait de gifler Mme Callamard, en la couvrant d'insultes. «Ces attaques ne peuvent pas rester sans réponse», a affirmé vendredi M. Zeid.

AFP

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.