L'ONU est toujours pour le Traité de non-prolifération

NucléaireLe Conseil de sécurité estime que «le TNP demeure la pierre angulaire du régime de non-prolifération nucléaire».

Le siège de l'ONU, à New York. (Image d'illustration)

Le siège de l'ONU, à New York. (Image d'illustration) Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le Conseil de sécurité de l'ONU a affirmé mercredi dans une déclaration son engagement à appliquer le Traité de non-prolifération nucléaire (TNP). C'était à l'occasion d'une réunion sur cet accord organisée par l'Allemagne, 50 ans après son entrée en vigueur.

Ses membres soulignent dans ce texte leur disponibilité «à travailler ensemble et à conjuguer leurs efforts pour parvenir à un résultat positif lors de la Conférence d'examen du TNP» qui se tient tous les cinq ans et dont la prochaine session est prévue en mai. En 2015, la Conférence s'était achevée sur un échec. Les États-Unis et leurs alliés avaient rejeté une initiative arabe sur la création d'une zone exempte d'armes nucléaires au Proche-Orient.

Sans citer ni la Corée du Nord, qui s'est dotée d'armes nucléaires, ni l'Iran, soupçonnée par les Occidentaux d'en vouloir, le Conseil de sécurité souligne dans sa déclaration «la nécessité de maintenir et de renforcer le traité» au regard «des défis géopolitiques internationaux actuels».

«Le TNP demeure la pierre angulaire du régime de non-prolifération nucléaire et le fondement de la poursuite du désarmement nucléaire et des utilisations pacifiques de l'énergie nucléaire», fait aussi valoir le Conseil. «Sa pleine mise en oeuvre est nécessaire» comme de parvenir à une «adhésion universelle» à ce traité, ajoute-t-il.

«De sérieux revers»

Venu spécialement à New York pour cette réunion, le ministre allemand des Affaires étrangères, Heiko Maas, a relevé qu'en dépit des acquis «le TNP était confronté à de sérieux revers».

«Le désarmement nucléaire est au point mort, les nouvelles technologies créent de dangereux déséquilibres stratégiques et les crises de prolifération exigent toute notre attention», a-t-il souligné, en citant la Corée du Nord. Ce pays «a acquis des armes nucléaires au mépris total du TNP et de nombreuses résolutions du Conseil de sécurité», a-t-il dénoncé. Le TNP a été signé en 1968 et est entré en vigueur, après ratification, le 5 mars 1970. (ats/nxp)

Créé: 27.02.2020, 06h05

Articles en relation

L'Iran attend des actions de l'Europe

Nucléaire iranien Téhéran a posé ses conditions pour revenir sur ses mesures prises pour se désengager de l'accord sur le nucléaire. Plus...

Nucléaire: Téhéran exhorté à respecter l'accord

Iran Paris, Berlin et Londres ont demandé à l'Iran de respecter l'accord sur le nucléaire iranien et de s'abstenir de toute nouvelle action violente. Plus...

Exacerbation des tensions entre les USA et l'Iran

Iran Des milliers d'Iraniens rendaient hommage lundi au général Soleimani, tué par les USA. Téhéran promet des représailles, tandis que Washington pérore: l'Iran n'aura pas le nucléaire. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.