Opération militaire anti-EI dans le centre de l'Irak

GuerreBaptisée «vengeance pour les martyrs», une opération militaire se déroule entre une autoroute irakienne et la frontière iranienne.

L'Irak est en proie aux violences, comme ici lors d'une attaque à la voiture piégée, le 1er juillet.

L'Irak est en proie aux violences, comme ici lors d'une attaque à la voiture piégée, le 1er juillet. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Les forces de l'armée et des services de sécurité irakiens ont lancé mercredi avec les peshmergas (combattants du Kurdistan autonome) une vaste opération dans le centre du pays, selon une source militaire. Ils entendent y éliminer les cellules du groupe État islamique (EI).

Baptisée «vengeance pour les martyrs», cette opération se déroule entre l'autoroute Diyala-Kirkouk et la frontière iranienne. Elle intervient après la découverte il y a une semaine des corps de huit Irakiens enlevés par le groupe djihadiste.

Vidéo de l'EI

Avant la découverte de ces corps, l'EI avait diffusé une vidéo montrant des hommes au visage tuméfié qu'il menaçait de tuer si des femmes djihadistes n'étaient pas libérées par Bagdad.

«Les unités de l'armée, de la police fédérale, des forces d'intervention rapide, des unités paramilitaires du Hachd al-Chaabi, de la police des gouvernorats de Diyala et de Salaheddine, en coordination avec les peshmergas et le soutien de l'aviation irakienne et de la coalition internationale ont lancé mercredi une vaste opération pour nettoyer la région à l'est de l'autoroute Diyala-Kirkouk», a affirmé un communiqué du Commandement conjoint des opérations (JOC).

Un «terroriste a été tué et neuf autres ont été capturés», a-t-on ajouté de même source. Par ailleurs, huit véhicules et 21 bombes ont été détruits.

Exécutions de djihadistes

C'est la première fois depuis que les militaires irakiens ont chassé en octobre les combattants kurdes des zones disputées entre Bagdad et Erbil (Kurdistan), notamment Kirkouk, que ces deux forces travaillent ensemble.

Au surlendemain de la découverte des corps des huit civils tués par l'EI, le Premier ministre Haider al-Abadi avait fait exécuter 13 djihadistes le 29 juin. Il avait auparavant ordonné l'exécution «immédiate» des centaines de djihadistes condamnés à mort. (ats/nxp)

Créé: 04.07.2018, 14h09

Articles en relation

Bagdad érige une clôture à la frontière syrienne

Irak Pour éviter l'infiltration de djihadistes, l'Irak a commencé à ériger une barrière à la frontière avec la Syrie. Plus...

Attentat contre un centre de stockage d'urnes

Irak Une voiture a explosé devant un hangar qui conservait des urnes en vue du recomptage de bulletins de vote. Plus...

Un centre commercial refuse des orphelins

Irak Un scandale a éclaté dans le pays après qu'un centre commercial chic de Bagdad a refusé de laisser entrer des orphelins de guerre. Plus...

Alliance surprise entre Sadr et des pro-Téhéran

Irak Le nationaliste Moqtada Sadr et une liste proche de l'Iran, arrivés en tête des élections, ont annoncé leur alliance pour diriger le pays. Plus...

Législatives: un nouveau décompte aura lieu

Irak Les élections législatives du mois de mai ont été entachées d'accusations d'irrégularités. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.