Des opposants à Nguesso manifestent à Genève

République du CongoDes membres de la diaspora congolaise ont manifesté vendredi devant l'ONU pour dénoncer de graves violations des droits de l'homme.

Vendredi après-midi devant l'ONU à Genève, des membres de la diasposa ont manifesté pour dénoncer de graves violations des droits de l'homme au Congo.

Vendredi après-midi devant l'ONU à Genève, des membres de la diasposa ont manifesté pour dénoncer de graves violations des droits de l'homme au Congo. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Une trentaine de membres de la diaspora congolaise installée en Suisse et en France ont manifesté vendredi après-midi devant l'ONU à Genève pour dénoncer de graves violations des droits de l'homme au Congo. Ils ont fustigé «la dictature» imposée par Denis Sassou Nguesso.

«Trente-deux ans: ça suffit», a lancé Michel Ondongo Mpandi. «Ce kleptomane règne par le mensonge et le crime», a ajouté ce proche de l'opposition en s'en prenant à Denis Sassou Nguesso. Les résultats officiels de l'élection présidentielle du 20 mars dernier au Congo ont donné le président sortant largement vainqueur.

Ces résultats sont contestés par l'opposition. «Les gens vivent dans la peur au Congo», a déclaré à l'ats l'une des organisatrices de la manifestation. Les opposants et leur famille subissent des intimidations, a-t-elle affirmé. La diaspora a dénoncé des arrestations arbitraires orchestrées par le président réélu.

Manque de transparence dénoncée

La situation s'est détériorée depuis mardi dernier quand les opposants ont appelé à une opération «ville morte» dans tout le pays pour dénoncer le manque de transparence du scrutin présidentiel. Les manifestants ont remis un mémorandum au Haut-Commissariat aux droits de l'homme pour alerter sur la situation au Congo.

«Nous interpellons la communauté internationale pour dénoncer ces graves atteintes aux droits de l'homme», a souligné Ondongo Mpandi. Il a appelé à la destitution de Denis Sassou Nguesso. Les opposants veulent qu'ils répondent de ses actes devant la Cour pénale internationale.

Denis Sassou Nguesso a passé plus de 32 ans à la tête du pays. Il briguait un nouveau mandat face à huit candidats, dans un pays privé de télécommunications sur ordre des autorités. L'élection est intervenue quelques mois après un changement de constitution qualifié de «coup d'Etat constitutionnel» par les opposants.

Les principales ressources de ce pays de quelque 4,5 millions d'habitants sont le pétrole et l'exploitation forestière. Mais la population vit majoritairement dans la pauvreté. (ats/nxp)

Créé: 01.04.2016, 19h41

Articles en relation

La réélection de Sassou Nguesso contestée

Congo Les 5 autres candidats s'unissent pour manifester pacifiquement à partir de mardi. Plus...

Congo: Nguesso réélu président au premier tour

Résultats Le président, qui cumule 32 ans au pouvoir, aurait rassemblé 60% des votes. L'opposition demande un recompte des voix. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 19 mars 2019.
(Image: Bénédicte) Plus...