Opposition accusée d'attaques anti-chinoises

ZambieAprès une série de violences contre la communauté chinoise , le gouvernement zambien fait porter le chapeau à l'opposition.

Le président zambien Edgar Lungu salue des travailleurs chinois.

Le président zambien Edgar Lungu salue des travailleurs chinois. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le gouvernement zambien a accusé vendredi l'opposition d'alimenter les attaques «xénophobes» contre les ressortissants chinois après une série de violences visant la communauté chinoise et ses entreprises.

«Les attaques xénophobes contre les Chinois sont motivées par des propos tenus par des hommes politiques», a estimé la vice-présidente Inonge Wina devant le parlement. «Il y a des soulèvements qui prennent leur source à l'université et dans les autres établissements d'enseignement supérieur mais celles contre les Chinois ont des motifs politiques», a-t-elle ajouté.

Cette intervention a suivi des émeutes sporadiques qui se sont produites cette semaine dans les villes de Buchi et Kawama. Des meuniers avaient protesté après les rumeurs indiquant qu'une compagnie forestière aurait été vendue à des acheteurs chinois. Le ministre de l'Intérieur Stephen Kampyongo a désigné le chef de l'opposition Hakainde Hichilema comme responsable de ces troubles.

«Hichilema a fait des déclarations mensongères et calomnieuses... qui ont entraîné le pillage des commerces tenus par les Chinois» a indiqué M. Kampyongo au parlement. Le mois dernier, des jeunes gens avaient pillé des commerces chinois après qu'un employé chinois a accidentellement abattu un travailleur zambien dans la ville minière de Kitwe, dans le nord du pays.

Le sentiment anti-chinois a cru en Zambie depuis que le gouvernement a passé de nombreux contrats en empruntant de grandes quantités d'argent à Pékin. (afp/nxp)

Créé: 09.11.2018, 14h12

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 14 novembre 2018
(Image: Bénédicte) Plus...