Les Oscars accusés de négliger les femmes

Etats-UnisL'Académie est particulièrement critiquée pour sa liste de nominations de l'Oscar du meilleur réalisateur qui compte exclusivement des hommes.

Greta Gerwig, réalisatrice du film «Les Filles du Docteur March».

Greta Gerwig, réalisatrice du film «Les Filles du Docteur March». Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'accusation revient chaque année ou presque et 2020 n'a pas fait exception: l'Académie des Oscars sélectionne des candidats majoritairement masculins et néglige les femmes dans les catégories les plus en vue, comme le dénonce le hashtag #OscarsSoMale sur les réseaux sociaux.

Cette année, les critiques se sont cristallisées autour de l'Américaine Greta Gerwig, réalisatrice du film «Les Filles du Docteur March», que beaucoup voyaient figurer dans la liste des nominations pour l'Oscar du meilleur réalisateur.

Son absence, et surtout le fait que les cinq nominations dans cette catégorie soient pour des hommes, ont suscité une vive polémique.

«Il est tout à fait remarquable qu'après tout ce qu'il s'est passé ces dernières années, l'Académie refuse de reconnaître les femmes dans de multiples catégories», s'est ainsi agacée Tema Staig, directrice de l'association Women in Media. «C'est scandaleux, et cela affecte notre capacité à raconter nos histoires et à progresser dans l'industrie», déclarait-elle au magazine Vogue.

Appel au boycott

Les plus remontées ont même appelé sur les réseaux sociaux à un boycott de la soirée des Oscars le 9 février.

Les détracteurs des Oscars mettent en avant des statistiques implacables: il aura fallu attendre 2010 et Kathryn Bigelow avec «Démineurs» pour qu'une femme reçoive la statuette du meilleur réalisateur. Et en 92 éditions, seules cinq femmes au total ont été en lice dans cette catégorie.Ironie de l'histoire, la dernière en date n'était autre que Greta Gerwig elle-même, pour «Lady Bird» en 2018.

La preuve pour certains que l'absence de la réalisatrice dans la sélection 2020 n'est pas une mise à l'écart délibérée des femmes, mais plutôt le résultat d'une très forte concurrence avec des films à succès comme «Joker», «1917», «Once Upon A Time... in Hollywood», «The Irishman» et «Parasite», qui ont déjà raflé de nombreux prix. «Les Filles du Docteur March» est par ailleurs sélectionné aux Oscars dans la catégorie du «meilleur film», la plus prestigieuse, relèvent-ils.

Pour Sasha Stone, fondatrice du site Awards Daily qui suit les prix cinématographiques depuis 20 ans, «affirmer que Gerwig a été négligée au profit de collègues masculins de moindre envergure est manifestement erroné, et je déteste utiliser ce terme mais c'est une fake news ».

Biais systématique à Hollywood

Au-delà du cas de Greta Gerwig, tout le monde s'accorde sur le fait que l'Académie des Oscars, et plus largement Hollywood, a longtemps discriminé les femmes et peine à rompre avec ses vieilles habitudes misogynes.

«C'est perturbant mais pas surprenant que les réalisatrices n'obtiennent toujours pas le respect et les récompenses qui vont aux réalisateurs», estime Melissa Silverstein, fondatrice du site «Women and Hollywood» et directrice du festival du film Athena. «Le problème c'est le système et la culture», assure-t-elle.

«Bien sûr, il ne fait aucun doute qu'il existe un biais systématique lié au sexe dans l'industrie du film», renchérit Sasha Stone, qui pointe en particulier du doigt le collège des réalisateurs - seuls à voter pour leur catégorie aux Oscars - «qui a toujours été un club de garçons».

«Pendant des décennies, ses membres ont été les hommes nommés pour les Oscars et les hommes qui les gagnaient», résume-t-elle.

Assemblée encore très masculine

L'évolution est lente mais les choses changent depuis que l'Académie a décidé en 2016 d'élargir le recrutement de ses nouveaux membres pour répondre aux critiques sur la sous-représentation des femmes et des minorités, augmentant de 35% les effectifs des votants (environ 8500 actuellement).

«Nous avons regardé la liste de nos membres et nous nous sommes demandés Qui n'avons-nous pas inclus? Qui doit être là? », a expliqué au site spécialisé The Hollywood Reporter Lorenza Munoz, responsable des membres de l'Académie des Oscars.

La composition est encore à 68% masculine et à 84% blanche, insistent ses détracteurs, mais pour la première fois de l'histoire, les femmes ont représenté la moitié des nouvelles recrues intégrées en 2019.

«De grands pas»

Et surtout, même en l'absence de Greta Gerwig, les femmes n'ont jamais été aussi présentes dans les nominations aux Oscars: 65 sur 209 candidats au total, comme l'a souligné l'Académie.

En plus de la catégorie «meilleur film», Greta Gerwig est ainsi également en lice pour le scénario des «Filles du Docteur March», et 9 des 24 producteurs sélectionnés sont des femmes.

Quelques-uns des films les plus attendus de 2020 seront par ailleurs réalisés et/ou produits par des femmes, comme «Wonder Woman 1984», «Mulan» ou «Veuve Noire». «Nous avons fait de grands pas et nous devons continuer à aller de l'avant: continuer à écrire, continuer à fabriquer, continuer à faire. Tout est là», résume Greta Gerwig elle-même. (afp/nxp)

Créé: 05.02.2020, 07h38

Articles en relation

Prix des réalisateurs de Hollywood pour «1917»

Cinéma Sam Mendes est de mieux en mieux placé pour les Oscars. Son film de guerre a été récompensé samedi. Plus...

Le film «Joker» en tête de la course aux Oscars

Cinéma Le film réalisé par Todd Phillips avec Joaquin Phoenix dans le rôle-titre a décroché onze nominations aux Oscars. Plus...

Les Oscars à nouveau sans maître de cérémonie

Cinéma Au vu du succès de l'édition précédente, la cérémonie des Oscars se passera encore une fois d'animateur en titre cette année. Plus...

«Les Misérables» face à «Parasite» et Almodovar

Course aux Oscars La sélection dans la catégorie du meilleur film international a été annoncée lundi par l'Académie des arts et sciences du cinéma. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.