«Oui, je mettrai mon nom dessus», affirme Trump

Accord de paix en Afghanistan Si la trêve partielle est respectée, le président US a déclaré qu'il signerait personnellement l'accord historique entre les USA et les talibans le 29 février.

Vidéo: Une trêve partielle commence en Afghanistan

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Donald Trump a indiqué dimanche qu'il signerait personnellement un accord de paix avec les talibans si les négociations pour mettre fin à plus de 18 ans de guerre en Afghanistan aboutissent.

Trêve partielle en vigueur

«Oui. Je mettrais mon nom dessus», a dit le président américain, questionné par les journalistes sur la pelouse de la Maison Blanche avant son départ pour New Delhi où il doit effectuer une visite officielle de deux jours.

Une trêve partielle d'une semaine est entrée en vigueur samedi en Afghanistan avant l'éventuelle signature d'un accord sans précédent entre les talibans et les Etats-Unis le 29 février, à condition qu'une baisse des attaques soit constatée sur tout le territoire afghan.

Donald Trump n'a pas précisé le genre de document qu'il souhaiterait signer mais il a indiqué que toute décision dépendait des progrès sur le terrain pendant cette trêve.

Estimant que la violence a pour le moment effectivement diminué, il a ajouté: «Ca fait un jour et demi. On va voir ce qui se passe».

«Ils en ont assez de se battre»

«Je veux voir comment cette période d'une semaine se passe», a-t-il ajouté. «Si ça marche pendant le reste de la semaine, je mettrais bien mon nom dessus. Il est temps de rentrer à la maison. Et eux, ils veulent arrêter».

«Je pense que les talibans veulent un accord eux aussi. Ils en ont assez de se battre», a-t-il encore déclaré.

Cette trêve partielle, ou «réduction des violences», est censée démontrer la bonne volonté des insurgés islamistes avant la signature d'un accord avec Washington portant sur un retrait graduel des troupes américaines en échange notamment de garanties sécuritaires.

En cas de signature de l'accord, des discussions inter-afghanes doivent s'ouvrir, alors que les talibans refusent depuis 18 ans de négocier avec le gouvernement de Kaboul, qu'ils considèrent comme une «marionnette» de Washington. (afp/nxp)

Créé: 23.02.2020, 16h14

Articles en relation

Débuts encourageants d'une trêve historique

Afghanistan L'accord de «réduction des violences» conclu entre les Etats-Unis et les talibans a débuté ce samedi, une semaine avant la signature d'un traité formel entre les deux parties. Plus...

Les États-Unis prêts à signer avec les talibans

Violences en Afghanistan Le secrétaire d'État américain Mike Pompeo a annoncé la promesse d'une signature de l'accord entre son pays et les talibans d'ici à la fin du mois. Plus...

Accord «très proche» entre les États-Unis et les talibans

Afghanistan Une trêve partielle d'une semaine a été mise en place en Afghanistan pour faciliter les pourparlers avec les talibans. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.