Un ourson retrouvé après s'être échappé d'un enclos

FranceDouillous, un jeune plantigrade âgé d'environ 5 mois et non sevré, a été rattrapé «après une course poursuite à travers champs».

L'ourson avait été capturé alors qu'il errait sans sa mère dans les Pyrénées.

L'ourson avait été capturé alors qu'il errait sans sa mère dans les Pyrénées. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un ourson en difficulté, capturé dans le sud-ouest de la France après avoir perdu sa mère et qui s'était échappé lundi de l'enclos où il était soigné, a été retrouvé mardi. Il a été placé «en lieu sûr» par des agents de l'Office national français de la chasse.

«L'ourson Douillous est en sécurité», se félicite dans un communiqué mercredi l'Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS) qui précise que l'animal a été aperçu par un agriculteur alors qu'il «s'approchait d'une cage avec appât, disposée par les agents de l'ONCFS».

L'agriculteur a signalé la présence du jeune plantigrade, rattrapé «après une course poursuite à travers champs». L'ourson, âgé d'environ 5 mois, non sevré, avait été capturé le 10 juin alors qu'il errait sans sa mère à proximité des habitations du village de Couflens, dans les Pyrénées, proche de la frontière avec l'Espagne.

L'examen clinique de l'ourson - prénommé Douillous en raison du lieu-dit de son sauvetage - avait montré qu'il s'agissait d'un mâle de 8,25 kilos, né au cours de l'hiver, selon l'ONCFS. Anémié et dénutri, mais sans aucune blessure ni symptômes cliniques négatifs (fièvre, essoufflement, prostration), son état de faiblesse ne lui permettait plus de se déplacer correctement.

Le 12 juin, il avait été placé chez un «capacitaire ursidés» - un particulier possédant une autorisation administrative pour détenir des animaux sauvages - afin d'être réalimenté et remis en état pour retrouver son milieu naturel.

Course contre la montre

Mais Douillous s'était échappé dans la nuit de dimanche à lundi de son enclos. Depuis, une course contre la montre s'était engagée car l'ourson, «encore très faible», avait très peu de chance de survie «s'il n'(était) pas retrouvé dans les prochaines heures».

Un appel à témoin et des recherches avaient été lancés pour retrouver l'ourson qui ne présentait «aucun danger pour l'être humain», selon les autorités régionales. Selon l'ONCFS, une cinquantaine d'ours vivent dans le massif pyrénéen.

Cette population ursine a été obtenue grâce à plusieurs réintroductions de plantigrades depuis plus de 20 ans afin de sauvegarder l'espèce menacée d'extinction en France, malgré l'opposition d'éleveurs locaux. (ats/nxp)

Créé: 19.06.2019, 10h08

Articles en relation

Un ourson en danger après s'être échappé

France Une semaine après avoir été sauvé, un ourson non sevré a pris la poudre d'escampette. Affaibli, ses chances de survie sont faibles. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.