Oxfam empêtré dans un scandale de prostitution

HaïtiDes employés de l'ONG Oxfam sont accusés d'avoir engagé des prostituées pendant une mission à Haïti.

Le responsable d'Oxfam à Haïti, Roland van Hauwermeiron, a démissionné sans subir de sanctions disciplinaires, bien qu'il ait supposément reconnu avoir engagé des prostituées.

Le responsable d'Oxfam à Haïti, Roland van Hauwermeiron, a démissionné sans subir de sanctions disciplinaires, bien qu'il ait supposément reconnu avoir engagé des prostituées. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Des employés de l'organisation humanitaire Oxfam auraient eu recours à des prostituées, avec l'argent de l'ONG, pendant une mission à Haïti en 2010, rapporte vendredi le journal britannique The Times, alors qu'Oxfam nie avoir tenté d'étouffer l'affaire.

De jeunes prostituées auraient été engagées par des responsables d'Oxfam à Haïti pendant une mission humanitaire, après le séisme de 2010 qui a fait près de 300'000 morts, dévoile le quotidien londonien. Les travailleuses du sexe auraient participé à des orgies dans des logements et des hôtels payés par l'ONG, selon une source qui prétend avoir visionné des images d'une de ces soirées, où les prostituées portaient des tshirts d'Oxfam.

L'association caritative avait débuté une enquête interne en 2011, qui a mis à jour «une culture d'impunité» parmi les employés, sans parvenir à exclure que certaines des escorts étaient mineures, écrit le Times. Selon le journal, le responsable d'Oxfam à Haïti, Roland van Hauwermeiron, avait démissionné sans subir de sanctions disciplinaires, bien qu'il ait supposément reconnu avoir engagé des prostituées. Deux autres hommes auraient apparemment démissionné, et quatre autres auraient été renvoyés. La justice haïtienne n'ayant pas été informée de l'affaire, aucune action en justice n'a été engagée.

Allégations «pas prouvées»

«Certains employés ont été renvoyés à la suite de l'enquête, et d'autres ont quitté l'organisation avant que celle-ci ne soit terminée», a précisé la porte-parole de l'ONG. «Le directeur local a endossé toute la responsabilité pour les évènements qui se sont déroulés sous sa conduite, et il avait été autorisé à démissionner car il avait soutenu et coopéré à l'enquête sans réserve», a ajouté la porte-parole.

Oxfam, une confédération d'organisations humanitaires dont le siège se situe à Oxford (Royaume-Uni), a nié être derrière une «tentative de dissimulation» des faits afin de préserver sa réputation. «Oxfam prend toute accusation de comportement déplacé très au sérieux», a déclaré sa porte-parole à l'AFP. L'ONG a toutefois reconnu que des allégations de recours à des prostituées mineures avaient été émises, mais qu'elles «n'étaient pas prouvées». (afp/nxp)

Créé: 09.02.2018, 03h35

Galerie photo

Haïti: entre crise politique et humanitaire

Haïti: entre crise politique et humanitaire Le nouveau président haïtien a été élu, le 27 novembre 2016. Jovenel Moïse a appelé à l'unité nationale.

Articles en relation

En Haïti, manifs anti-Trump et anti-Moïse

Politique En Haïti, la manifestation en réponse aux propos insultants de Donald Trump s'est transformée en défilé contre le président haïtien. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.