Pages Facebook liées à l'Iran supprimées

Etats-UnisLe réseau social a fermé 82 comptes qui étaient soupçonnés de manœuvres politiques destinées aux Anglais et Américains.

Une opération similaire avait déjà été menée en août.

Une opération similaire avait déjà été menée en août. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Facebook a annoncé vendredi avoir supprimé 82 pages et comptes douteux relevant d'une action «coordonnée» de manipulation politique venant d'Iran et visant les usagers aux-Etats-Unis et au Royaume-Uni, mais sans «avoir trouvé» de lien avec le gouvernement de ce pays.

Ces pages et comptes supprimés montraient «un comportement illégitime et coordonné qui a pour origine l'Iran», a écrit le groupe vendredi, à dix jours des élections législatives américaines.

«Les administrateurs de ces pages et les détenteurs de ces comptes se présentaient généralement comme des citoyens américains, et dans quelques cas britanniques, et publiaient des contenus sur des sujets très politiques comme les relations inter-éthniques, l'opposition au président (Donald Trump), et l'immigration», écrit dans un communiqué Nathaniel Gleicher, chargé de la sécurité informatique chez Facebook, qui avait déjà détecté des activités suspectes venues d'Iran et supprimé des comptes au mois d'août.

Dissimulation ratée

«Malgré leurs tentatives pour cacher leurs vraies identités, un examen de ces comptes a montré que cette activité avait un lien avec l'Iran», a-t-il continué, précisant que ses experts avaient détecté cette activité pour la première fois la semaine dernière. Toutefois, «nous n'avons pas trouvé de liens avec le gouvernement iranien, nous ne pouvons affirmer de façon certaine qui est responsable» de cette activité, a-t-il encore indiqué.

«Compte tenu des élections, nous avons pris des mesures dès que notre enquête initiale a été terminée», dit-il encore, ajoutant avoir prévenu les autorités américaines et britanniques ainsi que la police américaine et le Congrès.

Facebook est très critiqué pour ne pas avoir su détecter des campagnes de manipulation de la présidentielle américaine en 2016, attribuées à la Russie, et communique très régulièrement sur ses actions destinées à assainir le réseau.

Le groupe a récemment ouvert une «salle de crise» («war room») dans ses locaux aux Etats-Unis, où se trouve une équipe spécialisée dédiée à la surveillance de toute activité douteuse susceptible de pouvoir manipuler l'opinion publique à l'approche d'élections. (afp/nxp)

Créé: 26.10.2018, 20h21

Articles en relation

Une adresse suisse pour les réseaux sociaux?

Internet Selon une commission du National, Facebook et Cie devraient disposer d'un siège en Suisse pour faciliter les procédures judiciaires. Plus...

Facebook ferme des pages pro-Bolsonaro

Brésil Facebook a fermé 68 pages et 43 comptes soutenant le candidat brésilien d'extrême droite Jair Bolsonaro. Plus...

Facebook a «trahi la confiance» des Européens

Scandale Cambridge Analytica Les eurodéputés ont voté jeudi une résolution, qui charge Facebook, accusé d'avoir «trahi la confiance» des Européens. Plus...

Facebook simplifie sa messagerie Messenger

Technologie Le réseau social va relooker son service de messagerie instantanée en le simplifiant. L'utilisateur pourra naviguer entre trois onglets au lieu de neuf. Plus...

Pubs politiques: une fortune pour Facebook

Etats-Unis Quelque 256 millions de dollars ont été dépensés en publicités politiques sur Facebook en l'espace de six mois aux Etats-Unis. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 21 septembre 2019
(Image: Valott?) Plus...