Le paludisme tue 150 personnes

ZimbabweLes fortes pluies qui se sont récemment abattues sur le Zimbabwe ont causé une brusque recrudescence de l'épidémie de malaria.

Près de 90'000 cas de malaria ont été recensés au Zimbabwe.

Près de 90'000 cas de malaria ont été recensés au Zimbabwe. Image: DR/Photo d'illustration

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

De fortes pluies ont récemment fait 246 morts et 2000 sinistrés au Zimbabwe. Les inondations dues aux intempéries ont causé une brusque recrudescence de l'épidémie de paludisme.

Près de 90'000 cas de malaria ont été recensés dans le pays, a précisé un haut responsable du ministère de la Santé, Joseph Mberikunashe.

«Nous avons observé un accroissement des cas de malaria à cause des fortes pluies enregistrées cette année, qui ont élargi les sites de reproduction des moustiques», a ajouté Joseph Mberikunashe.

Ce responsable a attribué la forte progression des cas mortels de la maladie, qu'il n'a pas chiffrée, par «le manque d'accès (des malades) aux centres de santé», notamment dans la partie sud du pays frappée par d'importantes inondations.

Appel à l'aide

Le gouvernement de Harare a lancé un appel à l'aide internationale pour contenir l'épidémie de paludisme.

La malaria, transmise par les moustiques, a touché 214 millions de personnes en 2015 et fait 429'000 morts, surtout en Afrique subsaharienne chez les jeunes enfants. (afp/nxp)

Créé: 27.03.2017, 13h38

Articles en relation

Paludisme: le manque d'argent menace les progrès

Santé L'OMS a présenté son rapport et rappelle qu'il y a besoin de financement urgent. Plus...

Une pilule, nouvelle arme antipaludisme?

Etats-Unis La pilule a été expérimentée sur des porcs avec de l'ivermectine, un antiparasite qui pourrait favoriser les efforts d'élimination du paludisme. Plus...

Un savon pour se protéger du paludisme

Burkina Des volontaires testent une nouvelle méthode pour lutter contre cette maladie qui fait des milliers de morts en Afrique. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.