Passer au contenu principal

Le pape appelle l'Iran à promouvoir la paix

Le président Hassan Rohani est en visite en Europe. Il s'est entretenu avec le souverain pontife pendant quarante minutes.

Hassan Rohani a affirmé que son pays était le plus sûr au Moyen-Orient.
Hassan Rohani a affirmé que son pays était le plus sûr au Moyen-Orient.
Andrew Medichini, Reuters

Le pape François a exprimé mardi devant le président iranien Hassan Rohani son espoir de paix au Moyen-Orient, à l'issue d'un entretien de quarante minutes au Vatican, selon des journalistes présents.

«Je vous remercie beaucoup pour votre visite et j'espère dans la paix», a déclaré le pape en italien à la sortie de la bibliothèque pontificale.

«Je vous prie de prier pour moi. Cela m'a fait très plaisir de vous rencontrer, et je vous souhaite bon travail», a répondu en farsi Hassan Rohani, alors que le pontife argentin demande souvent à ses interlocuteurs de prier pour lui.

Dans un communiqué du Saint-Siège, le pape François a exhorté l'Iran à jouer «son rôle important» au Moyen-Orient en y «promouvant des solutions politiques adéquates», qui mettent fin à «la diffusion du terrorisme» et au trafic d'armes.

Pays le plus stable

L'Iran est le pays le plus sûr de sa région, un pôle de stabilité qui accueille les investissements à bras ouverts, a affirmé mardi à Rome le président iranien.

«L'Iran est le pays le plus sûr, le plus stable de toute la région», a déclaré Hassan Rohani devant un parterre d'hommes d'affaires italiens et iraniens, au deuxième jour de sa visite en Italie. Hassan Rohani a également assuré que l'ouverture de son pays aux investisseurs étrangers était une priorité nationale partagée par toutes les composantes de la société et des institutions iraniennes.

Investissements étrangers

«Il n'y a pas de différence d'appréciation entre les diverses factions, le guide (suprême iranien, l'ayatollah Ali Khamenei) parie aussi là-dessus», a-t-il affirmé à propos des investissements étrangers.

Dans la course aux contrats engagée depuis la levée des sanctions contre l'Iran, l'Italie est bien placée: Hassan Rohani a vanté les excellentes relations entre les deux pays, alors que l'Italie était le premier partenaire économique de l'Iran avec des échanges de quelque sept milliards d'euros par an avant les sanctions.

Matteo Renzi bientôt en Iran

Le chef du gouvernement italien, Matteo Renzi, qui a reçu lundi à dîner Hassan Rohani, doit d'ailleurs se rendre en Iran dans les prochains mois «pour développer les relations économiques», a annoncé le président iranien sur son compte Twitter.

«Nous vous invitons à investir et nous vous fournirons la stabilité et la garantie que vous aurez un juste retour sur votre investissement», a déclaré Hassan Rohani. Il a présenté l'Iran comme un «hub régional», «un pays au centre d'un vaste marché».

Ces investissements sont d'ailleurs pour lui un outil de pacification: «Un manque de développement crée les conditions pour l'extrémisme, le chômage recrute des soldats pour le terrorisme». Une nouvelle mission commerciale italienne se rendra en Iran en février, après celle qui avait conduit près de 300 entreprises de la péninsule en novembre à Téhéran.

Echange de cadeaux

Après ce forum, le président iranien s'est rendu au Vatican pour rencontrer le pape. Hassan Rohani a offert un petit tapis tissé de motifs de fleurs aux couleurs vives, spécialité de la ville de Qom, au sud de Téhéran, et un grand livre de peinture iranienne.

Le pape a offert à son hôte une médaille représentant Saint Martin de Tours (317-397), un officier romain vénéré en Europe pour sa charité envers les démunis. Il a aussi offert deux exemplaires de son encyclique «Laudato si», l'un en anglais, l'autre en arabe, faute d'une version en farsi.

Mercredi, le président iranien doit visiter le Colisée, puis gagner Paris.

(AFP)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.