Le pape n'exclut pas de démissionner comme Benoît XVI

VaticanLe pape François estime que Joseph Ratzinger «n'a pas fait une entorse à la tradition», en renonçant à sa charge, le 11 février 2013.

Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le pape François n'exclut pas un jour d'envisager de démissionner comme son prédécesseur Benoît XVI, a-t-il expliqué dans une interview parue vendredi. L'homme de 77 ans souligne qu'il «demanderait au Seigneur de l'éclairer le moment venu».

Dans un entretien au quotidien catalan La Vanguardia et à la télévision espagnole Cuatro, le pape estime que Joseph Ratzinger «n'a pas fait une entorse à la tradition», en renonçant à sa charge, le 11 février 2013.

«Le pape Benoît a fait un grand geste, il a ouvert une porte (...) il a, en fait, créé une institution, celle d'éventuels papes émérites (...) Je ferai la même chose que lui, je demanderai au Seigneur de m'éclairer le moment venu, et qu'il me dise ce que je dois faire. Et je suis sûr qu'il me le dira!».

François n'annonce pas quelle serait sa décision s'il devait se poser la question, en raison de sa santé ou de capacités déclinantes. Mais il n'écarte pas une démission, se félicitant même de cette nouvelle «institution» d'«éventuels papes émérites».

Fondamentalisme condamné

Le souverain pontife condamne par ailleurs le fondamentalisme religieux, «minoritaire»: «Le message du fondamentaliste, c'est de voir où il peut frapper, au moins idéologiquement. (...) Nous autres chrétiens avons aussi des groupes fondamentalistes».

Citant l'exemple de la guerre de Trente Ans (1618-1648), le pontife assure qu'une telle violence entre protestants et catholiques «est aujourd'hui inimaginable».

Il dénonce l'antisémitisme qui «réside dans les courants politiques de droite plutôt que de gauche». «Il y a encore aujourd'hui des négationnistes de la Shoah, c'est de la folie. Je ne sais pas comment se fait-il que cela existe». (ats/nxp)

Créé: 14.06.2014, 08h24

Articles en relation

Shimon Peres et Mahmoud Abbas réunis par le pape François

Vatican Les présidents israélien Shimon Peres et palestinien Mahmoud Abbas se sont salués chaleureusement en présence du pape François à sa résidence Sainte-Marthe au Vatican. Plus...

Peres et Abbas prieront avec le pape pour la paix

Proche-Orient Les présidents israélien Shimon Peres et palestinien Mahmoud Abbas se rendront au Vatican le 8 juin pour prier avec le pape François pour la paix au Proche-Orient, a annoncé le Saint-Siège. Plus...

Pour le pape, le célibat des prêtres «n'est pas un dogme»

Evolution Le pape François a affirmé que «le célibat des prêtres n'est pas un dogme» dans l'Eglise, tout en défendant sa valeur, alors que l'ordination d'hommes mariés est une revendication de certains catholiques. Plus...

Le pape termine son pèlerinage en Terre Sainte

Proche-Orient Le pape François a appelé au libre accès des croyants de toutes les religions aux lieux saints à Jérusalem au cours d'une dernière journée consacrée à la visite de sites sensibles, comme le Cénacle. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

«Christian Constantin dérape une fois de trop», paru le 23 septembre 2017.
(Image: Valott) Plus...