Passer au contenu principal

VaticanLe pape François convoque un synode des évêques

Il y aura un synode des évêques pour l'automne 2022, sans que le sujet n'ait encore été défini.

Keystone

Le pape François a convoqué un synode des évêques pour l'automne 2022, sans que le sujet de cette réunion d'évêques du monde entier ne soit défini pour l'instant, a indiqué samedi le Vatican.

Le Conseil de la secrétairerie générale du synode des évêques, l'institution qui prépare ces rencontres, a proposé au pape lors d'une réunion le 6 février une brève liste de sujets de discussion possibles lors de ce synode «en vue de son choix définitif», indique un communiqué du Vatican.

«Le Saint Père (...) a décidé de convoquer cette assemblée (le synode des évêques, ndlr) à l'automne 2022 de manière à assurer une plus importante implication de toute l'Eglise dans la préparation» de cette réunion, selon la même source.

Dernier synode en 2019

Le dernier synode ordinaire s'est tenu en octobre 2018 sur le thème des jeunes en particulier. Un an plus tard, en octobre 2019, le pape a convoqué un synode spécial, c'est-à-dire concernant les évêques d'une région spécifique du monde, en l'occurrence l'Amazonie.

Ce Conseil et le pape ont dans le même temps publié samedi un message de soutien aux ONG et gouvernements qui aident et soutiennent les migrants.

«De très nombreuses personnes sont contraintes d'aller d'un pays à un autre en raison de guerres, inégalités économiques, recherche de travail ou de terres plus fertiles, persécutions, religieuses, terrorisme ou crise écologique», dénonce le pape avec les hauts prélats. «Les personnes sont désorientées, les familles détruites (...) les femmes et les jeunes sont contraints à se prostituer», poursuit le message.

«L'Eglise s'identifie au pauvre, au petit, à l'étranger. Elle apprécie les gouvernements et les ONG (...) qui s'engagent à aider ceux qui doivent se déplacer», assure le document, réclamant «la vigilance contre le trafic de personnes et l'engagement à mettre un terme aux conflits qui provoquent tant de souffrances».

AFP

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.